BFMTV

Clem: cinq choses à savoir sur l'une des séries préférées des Français

La série "Clem" entame sa septième saison sur TF1 le 2 janvier

La série "Clem" entame sa septième saison sur TF1 le 2 janvier - TF1

Le succès de Clem ne se dément pas alors que la série entame sa septième saison ce lundi soir à 20h50 sur TF1. Portée par Lucie Lucas, la fiction est depuis 2010 une valeur sûre de la chaîne. Explications pour ceux qui seraient encore passés à côté du phénomène Clem.

Pour démarrer 2017, TF1 a décidé de miser sur le retour de Clem, sa série emmenée par Lucie Lucas et Victoria Abril. Depuis sept ans, leur duo mère-fille fait le bonheur de la chaîne côté audiences. La récente inquiétude des fans, suscitée par le possible départ de Lucie Lucas (démenti depuis par la production), prouve que la série dispose d'une solide communauté de fidèles. Alors voici ce qu'il faut savoir pour ceux qui auraient raté les précédents (25 au total) épisodes.

> Le point de départ

C'est le 22 février 2010 que les téléspectateurs de TF1 font connaissance avec la jeune Clem (jouée par Lucie Lucas). La série raconte l'histoire de cette adolescente de 16 ans confrontée à une grossesse précoce. Aidée par sa famille, elle va alors mener sa grossesse à terme. Le public adhère aussitôt au concept, est touché par le sujet abordé et s'attache d'emblée aux personnages et à cette famille avec qui il va partager ses joies et ses peines, entre rires et larmes.

Le premier épisode fait un carton d'audiences en réunissant 9,4 millions de téléspectateurs. Au fil des saisons, les fidèles de la série vont alors suivre l'évolution de Clem et sa famille. Si la maternité de sa jeune héroïne reste le fil rouge de la fiction, celle-ci s'aventure désormais sur de nombreuses thématiques, oscillant toujours entre comédie et drame, parlant sans tabou de l'amour, de la mort, et de la vie dans tout ce qu'elle comprend.

"Clem" est interprétée par Lucie Lucas
"Clem" est interprétée par Lucie Lucas © TF1

> Pourquoi ça marche?

Grossesse précoce, mariage, divorce, décès, naissance sous X... A l'image d'une série comme Une famille formidable, Clem touche à tous les sujets de la société et de la vie, ce qui permet au public de s'identifier à un ou plusieurs personnages sans difficultés, quelle que soit sa génération. Si Lucie Lucas, interprète principale de la série, avoue avoir été surprise par ce succès confirmé au fil des saisons, elle assure dans un entretien à Paris Match que le public continue à suivre grâce aux scénaristes toujours capables de "surprendre en étant réalistes".

"L'enjeu pour les scénaristes est de traiter des problèmes du quotidien concernant les familles, sans tomber dans le fait divers sociétal et sombre," explique la productrice Rose Brandford Griffith à TV Mag. Clem parle à son public qui grandit avec ses personnages. Comme une famille.

> Jeu de chaises musicales

Les fidèles de Clem le savent, la série a parfois dû opérer quelques changements au sein de son casting. Certains personnages ont ainsi déjà été interprétés par plusieurs comédiens selon les années. Si le père de Clem était incarné par Jérôme Anger lors de la première saison, c'est Laurent Gamelon qui a repris le rôle entre les saisons 2 et 5, avant que le personnage ne disparaisse complètement de la série, l'acteur ayant envie de se concentrer sur d'autres projets. 

Salomé, la soeur de Clem, a elle-aussi eu deux visages, celui de Jade Pradin de la saison 1 à 5, puis celui de Léa Lopez depuis la saison 6. Sur Facebook l'actrice initiale avait expliqué les raisons de son départ: "Je trouvais le scénario un peu trop 'hot' pour une lycéenne comme Salomé, mais je sais que depuis, des scènes ont été exclues." Avant d'ajouter garder "un souvenir extraordinaire de ces 6 années de tournage partagées avec équipe formidable". 

Laurent Gamelon a incarné le père de Clem à partir de la saison 2 de la série.
Laurent Gamelon a incarné le père de Clem à partir de la saison 2 de la série. © TF1

> Des têtes connues

Lors de son lancement, la série Clem a misé sur l'alchimie entre deux actrices: la jeune et méconnue Lucie Lucas (dans le rôle de la fille, Clem) et la populaire Victoria Abril (dans le rôle de la mère, Caroline). Mais la fiction était également peuplée de seconds-rôles incarnés par des visages bien connus du public, comme Carole Richert, Jean Dell ou Annie Grégorio. D'autres, comme la jeune comédienne Elodie Fontan (Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?, BabySitting 2), qui joue la meilleure amie de Clem, ont aussi connu le succès au cinéma en marge de leur participation à la série et sont restés fidèles au feuilleton de TF1.

Le succès de la série a permis à Clem d'accueillir de nouvelles têtes connues, soit en tant que personnages récurrents, comme Philippe Lellouche ou Rayane Bensetti (pour qui la saison 7 sera la dernière), ou comme guests le temps d'un épisode (Alain Bouzigues, Alison Wheeler, Denis Maréchal...).

Rayane Bensetti et Philippe Lellouche dans la série "Clem".
Rayane Bensetti et Philippe Lellouche dans la série "Clem". © TF1

> Des audiences au beau fixe

Il suffit de regarder quelle série a été la plus recherchée sur Google en France en 2015 pour mesurer l'ampleur du phénomène. Cette année-là, Clem a devancé Game of Thrones et Walking Dead au classement des fictions les plus plébiscitées sur le célèbre moteur de recherche, se hissant sur la plus haute marche du podium. Mais depuis son lancement, la sérié créée par Emmanuelle Rey Magnan et Pascal Fontanille a l'habitude de truster les premières places, notamment du côté des audiences.

Si la première saison a réuni 6,4 millions de téléspectateurs en moyenne, la sixième, diffusée en mars 2016, en a rassemblé 5,6 millions. Des scores toujours élevés qui permettent à chaque épisode de dominer la concurrence. Et la concurrence, justement, l'a bien compris en programmant face à elle des rivaux de poids. Ce lundi soir, pour le lancement de la saison 8, Clem devra notamment en découdre avec L'amour est dans le pré sur M6, la série Castle sur France 2 ou Au-delà de Clint Eastwood sur France 3.