BFMTV

Samy Nacéri: "Je ne me prends pas pour un chanteur"

Samy Nacéri dans La Nouvelle édition, sur Canal+

Samy Nacéri dans La Nouvelle édition, sur Canal+ - Canal +

Interrogé sur l'objet un peu mutant qu'il a offert en pâture aux internautes mercredi, Samy Nacéri a raconté aux chroniqueurs de La Nouvelle édition sur Canal + les coulisses de son clip Une seconde chance.

Objet chantant non identifié. L'acteur Samy Nacéri a livré ce mercredi 16 mars le clip d'un morceau intitulé Une seconde chance, dont l'esthétique très chasse, pêche et nature et le ton entre Fauve et Grand Corps Malade n'a pas manqué d'amuser les internautes. Résultat, Une seconde chance a déjà été vu plus de 400.000 fois sur Youtube.

La Nouvelle édition de Canal+ a donc rencontré l'intéressé, pour lui demander une explication de texte. Les paroles, la symbolique du loup, le look de chasseur et les Gipsy King, Samy Nacéri détaille tout. "Je ne me prends pas pour un chanteur. J'ai eu envie de faire un peu à l'ancienne, comme l'a fait Jean Gabin", précise-t-il, faisant allusion à Maintenant je sais, commis en 1974 par l'acteur de Pépé le Moko.

Cerise et cacahuètes

On apprend du même coup que le rôle du loup est celui de l'ange gardien, que le cerf, c'est lui ("on donne une seconde chance au cerf") et que le tournage de ce clip a nécessité pas moins de quatre mois ("en se cassant les pieds pendant quatre mois à se mettre torse nu dans la forêt en plein décembre, faire voir tes tatouages, puis à te geler les cacahuètes pendant trois 3 heures, le temps qu'ils mettent en place la lumière et puis les caméras, tu te dis que tu aimerais bien avoir la cerise sur le gâteau").

M.R.