BFMTV

Salut Les Terriens: le coup de gueule du rappeur Vald contre Thierry Ardisson

Le rappeur Vald dans Salut Les Terriens

Le rappeur Vald dans Salut Les Terriens - Capture d'écran C8

Sur les réseaux sociaux, l'artiste explique avoir "grave la haine" contre le présentateur et ne plus jamais vouloir mettre un pied sur un plateau télé.

Décidément, l'émission Salut Les Terriens diffusée le samedi 23 septembre dernier enchaîne les polémiques. Si l'attention avait notamment été retenue par la séquence lors de laquelle Laurent Baffie tente de remonter la robe de Nolwenn Leroy, c'est désormais l'intervention du rappeur Vald qui fait réagir. 

"Je déteste la télé"

Près de deux semaines après son passage à l'antenne, le jeune homme de 25 ans, invité pour assurer la promotion de son album Agartha, est revenu sur son interview avec Thierry Ardisson. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, l'artiste a poussé un coup de gueule à l'encontre du présentateur, et de la télévision en général.

"J'ai grave la haine. Tous les jours, je me réveille, tous les jours il y a des nouveaux tweets de gens outrés de l'interview Ardisson. J'ai grave la haine", commence-t-il. "Je déteste la télé. Ca pue du cul la télé, ça dégage. Quatre heures de tournage pour six minutes d'interview".

Des questions "hors-propos" qui ne regardaient "personne"

Toujours dans sa vidéo, Vald reproche ensuite à l'animateur de C8 ses remarques sur sa vie privée, ses comparaisons avec Eminem et surtout, des questions sur son frère, devenu musulman.

"Il me dit 'Bonjour, ta première teuch, c'est à neuf ans'". Ensuite, il me demande 'C'est quoi d'être blanc?'. Ensuite, il me dit 'T'es le Eminem français'. Non mais... Et là surprise, il arrive à finir sur 'Et au fait ton frère musulman, est-ce que tu l'envies'? C'est quoi cette question?", s'énerve le rappeur. 

"Moi j'étais pas préparé, j'ai dit une connerie, j'ai dit 'Il est revenu à ses croyances de bases', et là tout le monde applaudit", explique Vald, qui affirme être venu pour parler de musique, pour finir à parler de sujets qu'il juge "hors-propos" et qui ne regardent "personne". Il ajoute également que la production lui avait assuré qu'elle allait retirer ces extraits "qui ne servent à rien"... pour, finalement, les diffuser malgré tout. 

"Je ne veux plus mettre les pieds là-bas", conclut l'artiste, qui semble fâché pour longtemps avec le petit écran.

N.B.