BFMTV

Laurent Baffie soulève la robe de Nolwenn Leroy dans Salut les Terriens: le CSA enquête

Laurent Baffie a tenté de soulever à plusieurs reprises la robe de Nolwenn Leroy dans "Salut les Terriens".

Laurent Baffie a tenté de soulever à plusieurs reprises la robe de Nolwenn Leroy dans "Salut les Terriens". - C8 (capture d'écran)

Dans le dernier numéro de Salut les Terriens, l’humoriste Laurent Baffie a soulevé la robe de Nolwenn Leroy. Le CSA a décidé d'ouvrir une enquête après avoir reçu plusieurs signalements.

Pour certains téléspectateurs, l’humoriste est allé trop loin. Le CSA a ouvert une enquête après avoir reçu "une grosse dizaine de signalements de la part de téléspectateurs ce week-end", rapporte Le Parisien.

Samedi soir sur C8, Nolwenn Leroy était l’une des invités du talk-show de Thierry Ardisson, Salut les Terriens, pour parler de son nouvel album Gemme.

"Faut du cul, faut du cul"

Assis à ses côtés, Laurent Baffie s’est copieusement fait remarquer pour un geste jugé déplacé par plusieurs téléspectateurs. A plusieurs reprises, l’humoriste a tenté de soulever la robe de la jeune femme en lançant "faut du cul, faut du cul". Nolwenn Leroy, sourire gêné, a repoussé la main baladeuse de Baffie.

"On se connaît depuis longtemps, c'est pour ça que je lui laisse mettre la main sur ma cuisse, il faut quand même expliquer aux téléspectateurs parce que sinon..." a précisé la chanteuse.

"Tu tripotes pas"

Mais cette explication n’a pas convaincu les téléspectateurs et plusieurs ont tenu à exprimer leur malaise sur les réseaux sociaux.

"J'adore l'humour de Baffie mais là non. Tu tripotes pas, même si c'est ta meilleure amie. Avec lui quand c'est verbal c'est drôle, là non", a déclaré un tweetos.

"Génial, donc on a encore droit à une agression sexuelle à la TV française dans Salut les Terriens. Y'en a assez quoi", a ajouté un autre téléspectateur, en mentionnant dans son tweet le CSA.

Le CSA ouvre une enquête

Après avoir reçu plus d’une dizaine de signalements, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a donc ouvert une instruction ce lundi. Il s’agit de la procédure habituelle suivie par l’instance de régulation dès qu’elle reçoit un signalement.

Comme le rappelle Le Huffington Post, l’enquête menée va permettre de déterminer si ce geste constitue un manquement à la charte signée entre le CSA et la chaîne C8. Si tel est le cas, la procédure peut déboucher sur une mise en garde, une sanction ou une simple lettre.

Depuis la rentrée, l’émission Salut les Terriens a fait l’objet de plusieurs signalements auprès du CSA, comme après la venue du fils de Pablo Escobar. Thierry Ardisson avait montré à l’écran un faux paquet de cocaïne.

Thierry Ardisson dénonce un "système de dénonciation anonyme"

Contacté par TVMag, Thierry Ardisson trouve cette affaire "incroyable". "C’est Orwell! On rêve", commente l’homme en noir avant de s’en prendre directement au CSA.

"Je suis un citoyen français qui répond aux lois de mon pays. Si une association de lutte contre le remonté de jupe m’attaque, très bien. Mais, moi, le CSA, je ne reconnais pas cette juridiction intermédiaire! Le truc coûte 40 millions d’euros par an à la collectivité nationale, au moment où on ampute le budget de FranceTélévisions de 80 millions d’euros!"

Après avoir comparé, le 12 septembre dernier, le signalement au CSA à la délation des juifs pendant la seconde guerre mondiale, Thierry Ardisson réitère ses propos.

"Le CSA s’appuie sur des signalements, je déteste ce système de dénonciation anonyme. On se croirait en 1942, époque où les Français avaient déjà une fâcheuse tendance à dénoncer…"

Le producteur ne regrette en rien la diffusion de cette séquence, qui n’a pas été coupée lors du montage.

"Je fais ce que je veux! C’était une blague entre Laurent Baffie et Nolwenn Leroy qui sont par ailleurs très très potes", conclut-t-il.

Hervine Mahaud