BFMTV

Roméo Elvis accusé d'agression sexuelle: Damso refuse de faire un featuring avec lui

Le rappeur Damso

Le rappeur Damso - Fred Tanneau - AFP

Damso révèle avoir refusé de s'associer au rappeur belge, qui a été accusé début septembre d'avoir agressé sexuellement une femme.

Damso se désolidarise de Roméo Elvis. Interrogé par Libération, Damso a annoncé avoir refusé d'enregistrer un morceau avec le rappeur belge, après que celui-ci a été accusé, début septembre, d'agression sexuelle.

"Je ne suis pas en adéquation avec ça", déclare Damso dans les colonnes du quotidien. "Et le problème, c’est que ça entache aussi la musique. Je vais le dire à toutes les personnes que j’approche: faites les choses bien dans votre vie parce que sinon ça va me faire chier."

"Une femme qui se sent respectée, c’est un monde qui se respecte"

Damso fait aussi son mea culpa sur la misogynie de certains de ses textes, et dit avoir fait "son éducation": "Une femme qui se sent respectée, c’est un monde qui se respecte", explique le rappeur. "Là, petit à petit, j’ai vu de la division, avec d’un côté, les hommes et certaines femmes qui prennent les féministes pour des hystériques, et de l’autre des femmes et certains hommes qui prennent les autres pour des bourreaux. Il faut créer un respect mutuel, faire en sorte que personne ne se sente insulté."

QALF, le dernier album de Damso sorti le 18 septembre, bat déjà des records. Il est devenu l'artiste francophone le plus streamé sur Spotify dans le monde le jour de sa sortie en classant 13 titres dans le top 200 monde. Ce jour-là, son nouvel album a été écouté plus de 14 millions de fois en 24 heures.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV