BFMTV

Robert Redford appelle à voter contre Trump et sa "monarchie déguisée"

Robert Redford

Robert Redford - Filippo MONTEFORTE / AFP

Dans un éditorial publié sur le site de NBC news, l'acteur a appelé mardi les Américains à voter contre Donald Trump et ses partisans.

Robert Redford a appelé mardi les Américains à voter contre Donald Trump et ses partisans lors de la présidentielle de novembre 2020, pour en finir avec cet "espèce de dictateur" et sa "monarchie déguisée".

Dans un éditorial publié sur le site de NBC news, l'acteur de 83 ans, deux fois oscarisé, a qualifié les Etats-Unis d'"Etats Désunis": le pays est confronté à "une crise que je n'aurais jamais pensé voir de mon vivant", a-t-il écrit.

"Notre tolérance partagée et respect pour la vérité, notre état de droit sacré, notre essentielle liberté de la presse et nos précieuses libertés d'expression - toutes sont menacées par un seul homme", affirme Redford, qui dit pourtant avoir voulu, après l'élection de Donald Trump en 2016, "lui donner sa chance".

"Il est temps que Trump s'en aille"

Citant les auditions en cours devant le Congrès dans le cadre d'une enquête en destitution visant le président américain, l'acteur compare la présidence Trump à "une monarchie déguisée".

Elle est "si épuisante et chaotique qu'il n'est pas du tout surprenant que tant de citoyens soient désabusés", estime celui qui incarna un des deux journalistes du Washington Post ayant dévoilé le scandale du Watergate dans Les hommes du président (1976).

"Il est temps que Trump s'en aille, avec ceux qui, au Congrès, ont choisi la loyauté à leur parti plutôt que leur serment de soutenir la Constitution des Etats-Unis", écrit encore la star, en appelant ses concitoyens à aller voter lors du scrutin de novembre 2020. 

"Il ne reste que 11 mois avant l'élection présidentielle: 11 mois avant que nous ayons l'occasion unique de redresser la barre et d'éviter le désastre qui est devant nous", dit-il. "Réemployons-nous à voter pour la vérité, la personnalité et l'intégrité chez nos élus (quel que soit leur camp). (...) Recommençons à être tout simplement... Américains."

N.B avec AFP