BFMTV

R. Kelly: après l'avoir défendu, l'une de ses compagnes se dit "victime"

R. Kelly à New York en 2015

R. Kelly à New York en 2015 - AFP

Joycelyn Savage, l'une des jeunes femmes qui étaient apparues à la télévision américaine pour prendre la défense du chanteur, décrit désormais un homme "autoritaire" et annonce d'autres révélations.

Mise à jour: Joycelyn Savage dément avoir émis ces accusations. Dans une vidéo publiée le 4 décembre par TMZ, la jeune femme assure qu'il s'agit d'une imposture: "Ce n'est pas mon compte Instagram. Quelqu'un se fait passer pour moi. Je veux que tout le monde sache que nous (elle et Azriel Clary, l'autre compagne du chanteur, ndlr) soutenons toujours R. Kelly et ne le trahirons jamais."

La personne qui se faisait vraisemblablement passer pour Joycelyn Savage détenait plusieurs selfies de la jeune femme, et les avait publiés sur un compte Instagram à son nom. Il ou elle promettait de raconter des abus perpétrés par R. Kelly sur un compte Patreon, suspendu depuis

La famille de Joycelyn Savage avait elle-même réagi aux accusations publiées sur Patreon, par le biais de leur avocat, Gerald Griggs, sur la chaîne WGN News: "Mes clients disent depuis deux ans et demi que leur fille est retenue contre son gré (...) et les détails révélés par ce compte confirment leur théorie", avait-il déclaré. Face à la vidéo publiée par TMZ, ils ont réagi sur Instagram: "Depuis près de trois ans, Joycelyn Savage n'a pas eu l'occasion de parler en dehors du contrôle exercé par Monsieur Kelly, et cette nouvelle vidéo n'a rien de différent."

L'article d'origine, daté du 24 novembre:

R. Kelly perd l'une de ses alliées. Joycelyn Savage, l'une de ses deux compagnes qui l'a défendu face aux nombreuses accusations d'abus sexuels sur mineures qui pèsent sur lui, retourne désormais sa veste. La jeune femme de 24 ans décrit une relation abusive dans un message publié sur le site Patreon, relayé par Variety.

Joycelyn Savage était apparue en compagnie de l'autre femme qui partage la vie du chanteur, Azriel Clary (22 ans), dans une interview pour CBS l'an passé; toutes les deux avaient assuré la journaliste de leur amour pour la star de 52 ans, balayant les allégations selon lesquelles il utiliserait les femmes vivant avec lui comme esclaves sexuelles.

"La prochaine Aaliyah"

Dans cette nouvelle prise de parole, Joycelyn Savage raconte avoir rencontré le chanteur en 2015, alors qu'il avait 48 ans, lors d'un concert:

"Robert me regardait toujours d'une manière sexuelle les premières fois que nous nous sommes rencontrés", raconte-t-elle. Elle explique qu'il lui promettait de faire d'elle une star de la chanson: "Il me disait exactement: 'Bébé, tu vas devenir la prochaine Aaliyah", en référence à la chanteuse avec laquelle il est soupçonné d'avoir eu une liaison lorsqu'elle était mineure.

Elle raconte qu'elle est tombée amoureuse de lui et que le comportement du chanteur à changé. Selon ses propos, il exigeait qu'elle l'appelle "maître" ou "papa":

"Les choses ont commencé à empirer. Il élevait la voix si je ne l'appelais pas comme ça. Si Robert m'appelait je devais répondre 'Oui, papa' ou 'S'il-te-plaît, papa', il était si autoritaire."

Elle raconte également qu'elle était escortée par l'un des nombreux assistants de R. Kelly lorsqu'elle prenait sa douche ("Je me disais 'Est-ce qu'il pense que je vais m'échapper?'") et que ses coups de téléphone à ses parents étaient surveillés; elle assure même qu'on lui disait parfois quoi leur dire.

Le conseil du chanteur réagit

L'accès au site Patreon est payant. La jeune femme avait d'abord annoncé la sortie de son témoignage sur Instagram, par le biais d'une vidéo. "Je vais dire des choses que nous avions promis de ne jamais révéler", écrit-elle en légende. D'autres textes sont annoncés.

Toujours d'après Variety, l'avocat de R.Kelly défend son client dans un communiqué: "Jocelyn essaye désormais de se faire de l'argent en exploitant sa longue relation amoureuse avec Robert et c'est regrettable". Il pointe du doigt des "mensonges" inventés par d'autres qu'elle recyclerait pour "son bénéfice personnel".

"Ce n'est que lorsque l'argent est venu à manquer qu'elle a décidé que quelque chose clochait."

R. Kelly fait l'objet de nombreuses accusations d'agressions sexuelles et de détournements de mineures depuis plus de deux décennies, relancées depuis la diffusion d'un documentaire intitulé Surviving R. Kelly. Il est actuellement détenu en prison où il restera jusqu'à son procès, le 18 mai 2020.

Benjamin Pierret