BFMTV

Qui est Grégory Boudou, le frère de Laeticia Hallyday?

Laeticia Hallyday le 9 décembre 2017 à Paris lors de l'hommage populaire à Johnny

Laeticia Hallyday le 9 décembre 2017 à Paris lors de l'hommage populaire à Johnny - Yoan Valat - Pool - AFP

Dans son communiqué défendant David et Laura, Nathalie Baye évoque Grégory Boudou, frère de Laeticia, que, selon elle, "Johnny ne supportait pas".

Un nouveau protagoniste apparaît dans l'affaire de l'héritage contesté de Johnny Hallyday. Il s'agit de Grégory Boudou, le jeune frère de Laeticia Hallyday, évoqué par Nathalie Baye dans son communiqué adressé au Figaro lundi.

"Toute la famille Boudou est citée sur le testament, jusqu'au frère que Johnny ne supportait pas", lâche ainsi l'actrice dans un courrier sans équivoque.

Exécuteur testamentaire

Le testament de Johnny Hallyday désigne pourtant Grégory Boudou comme exécuteur testamentaire. Le chanteur lui a donc assigné un rôle de confiance, en faisant de lui la personne chargée de régler sa succession et de faire respecter ses volontés, en cas de disparition ou d'incapacité de Laeticia.

Hormis quelques photos postées sur les réseaux sociaux par Laeticia et leur mère, Françoise Thibaut, il y a peu de traces de ce frère sur le web.

Grégory Boudou est le gérant de l'Amnésia au Cap-d'Agde, la première boîte de nuit rachetée dans les années 1980 par son père, André Boudou, ancien sportif reconverti dans les affaires.

Redressement fiscal

En juin 2016, Laeticia et Grégory, ont perdu contre le fisc un bras de fer de 12 ans, lorsque le Conseil d'Etat a rejeté leur pourvoi intenté contre leur redressement fiscal. Selon BFMBusiness, la société détenant les murs de l'Amnésia dont le frère et la soeur sont propriétaire et dont Grégory est le gérant, n'a jamais rempli aucune déclaration de TVA. Prévenu par un inspecteur des impôts d'un contrôle fiscal, Grégory Boudou ne s'est pas présenté, et n'a fourni aucun justificatif. 

En 2004, le fisc a donc calculé lui-même la TVA et ajouté une pénalité pour "opposition à contrôle fiscal", aboutissant à un redressement de près de 80.000 euros pour les années 2001 à 2003. La fratrie a alors entamé un long combat judiciaire pour contester ce redressement.

Johnny Hallyday a lui-même été associé à l'Amnésia, en 2003 lorsque André Boudou a lancé version parisienne de la discothèque à Montparnasse. Un fiasco retentissant, comme le rappelait un article de Libération, en 2005. Quelques mois seulement après son ouverture en fanfare, la boîte a dû fermer.

M. R.