BFMTV

Prince reprogramme ses concerts au piano, mais aux Etats-Unis

Le chanteur Prince en concert à Las Vegas

Le chanteur Prince en concert à Las Vegas - Christopher Polk - Getty Images North America - AFP

Attendu en Europe pour une série de concerts, le chanteur a finalement décidé de reprogrammé des dates annulés fin 2015, à Minneapolis.

Prince ne passera finalement pas par l'Europe. Le musicien américain a reprogrammé des concerts annulés fin 2015, en partie à cause des attentats du 13 novembre, dans lesquels il devait jouer seul au piano, mais ils se dérouleront dans son studio privé de Minneapolis.

Après des jours d'allusions sur les réseaux sociaux, l'auteur-compositeur-interprète a annoncé samedi qu'il jouerait deux fois consécutivement jeudi dans son complexe de Paisley Park.

Des billets rapidement vendus 

Prince a annoncé ces concerts sur les réseaux sociaux, et les billets ont été rapidement écoulés. Il avait à l'origine prévu pour novembre et décembre derniers une tournée en Europe au cours de laquelle il devait chanter et jouer du piano sans autre accompagnement ni instrument, une première en trente ans de gloire. Salué pour ses talents de guitariste et de danseur, Prince avait expliqué qu'il s'était habitué aux critiques positives et ressentait le besoin de relever un défi musical.

Mais il a soudainement repoussé la vente des billets quelques minutes avant l'ouverture pour les premières dates européennes, exaspéré par les revendeurs qui proposaient déjà des places à des prix bien supérieurs à leur valeur officielle. Il a ensuite annulé l'ensemble de la tournée, qui devait l'emmener dans au moins 11 pays, en évoquant les attentats du 13 novembre à Paris, dont le plus meurtrier s'est produit dans la salle de concert du Bataclan.

Un artiste en guerre contre les revendeurs 

Pour ses deux concerts à Paisley Park, Prince, sur le site qui leur est consacré, a précisé qu'il n'y aurait pas de billets imprimés, mais que la liste des acheteurs serait contrôlée à l'entrée pour empêcher les changements de nom liés aux reventes.

Construit après l'énorme succès de Purple Rain, son album de 1984, Paisley Park est devenu le centre de création de la star originaire de Minneapolis. L'ensemble comprend des studios, une salle de concert et une chambre forte pour ses enregistrements originaux.

Ces dernières années, Prince a tenté de prendre de court les revendeurs de billet en annonçant ses concerts quelques heures seulement avant de monter sur scène.

R.I avec AFP