BFMTV

Pourquoi Omar Sy ne devait pas sourire dans son nouveau film "Police"

Le comédien et humoriste a accepté de casser son image dans le nouveau film d'Anne Fontaine en salles ce mercredi et de ne pas rire et ne pas sourire à l'écran.

Sept mois après Le Prince oublié, conte pour enfants de Michel Hazanavicius, Omar Sy revient au cinéma, mais change de registre. Le comédien d'ordinaire si expressif et grandiloquent à l'écran surprend dans Police d'Anne Fontaine, où il dévoile une palette de jeu plus sobre.

Dans ce drame, au cinéma ce mercredi, Omar Sy incarne Aristide, un policier beau parleur, mandaté avec deux autres collègues, Virginie et Erik, pour reconduire un immigré clandestin à la frontière. Sur le trajet, Virginie est pris d'un cas de conscience: si l'homme retourne dans son pays, il risque la peine de mort...

La réalisatrice Anne Fontaine a demandé à Omar Sy de sourire le moins possible dans le film, pour casser son image. Un défi qui s'est vite révélé être une contrainte, raconte l'acteur au micro de BFMTV:

"Elle voulait éviter de me voir sourire. J'ai dû négocier un peu pour sourire! Je ne pouvais pas ne pas sourire! Elle voulait être loin de tout ce qu'on a pu voir de moi au cinéma. Elle ne voulait pas me filmer rieur ou souriant. Elle voulait autre chose."

Omar Sy a aussi accepté de rompre une de ses règles cardinales pour les besoins du film et de jouer à l'écran une histoire d'amour avec Virginie Efira. L'acteur qui embrasse rarement voire jamais au cinéma n'était pas très à l'aise lors du tournage. Jusqu'à présent, il s'était livré à cet exercice uniquement devant la caméra de Toledano et Nakache, pour les besoins de Samba.

Son prochain projet devrait aussi le voir changer de registre et d'univers: Omar Sy sera Arsène Lupin pour Netflix.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV