BFMTV

PewDiePie présente ses excuses après avoir proféré une insulte raciste dans une vidéo

PewDiePie fait son mea culpa

PewDiePie fait son mea culpa - Capture d'écran Youtube - PewDiePie

Le youtubeur-star est revenu sur les accusations de racisme à son encontre survenues après l'utilisation du terme "nègre" lors d'un test de jeu diffusé en direct sur la plateforme.

"Je ne vais pas trouver d'excuses à ce que j'ai fait parce qu'il n'y a aucune excuse." C'est avec ces mots que PewDiePie, le youtubeur le plus populaire du monde, est revenu sur la dernière polémique dont il fait l'objet. Dans un mea culpa d'une minute et demie publié ce mardi sur sa chaîne, il évoque le scandale provoqué par son insulte raciste dans une précédente vidéo.

C'est lors d'un test de jeu, retransmis en direct dimanche sur Youtube, que la star suédoise de 27 ans (Felix Kjellberg de son vrai nom) a dérapé: "Quel p****n de n***e", s'est-il emporté face à son adversaire, avant d'ajouter "quel p****n de trou du c*l! Je ne dis pas ça dans un sens péjoratif". Une insulte qui lui a attiré les foudres du Web et d'un développeur de jeux vidéo, qui demande à ce que le youtubeur-star n'ait plus le droit de tester ses créations.

"Je devrais être plus vigilant"

"Vous ne me croirez probablement pas (...) mais à chaque fois que je joue en ligne et que j'entends les autres joueurs utiliser le genre de mots que j'ai utilisé, je trouve toujours cela immature et stupide", explique Felix Kjellberg dans sa vidéo d'excuses. "Je déteste le fait que j'ai moi aussi participé à cette partie du monde des jeux vidéo."

"Je suis vraiment désolé si j'ai offensé, blessé ou déçu qui que ce soit", poursuit le jeune gamer. "Étant dans ma position, je devrais être plus vigilant. Je sais que je ne peux pas continuer à me planter comme ça. Je dois à mon audience et à moi-même de mieux me comporter, parce que je sais que je vaux mieux que ça."

Le youtubeur est également revenu sur les nombreuses controverses dont il a déjà fait l'objet, d'une blague douteuse sur le groupe État islamique à la diffusion d'un message antisémite qui lui a valu de perdre un contrat avec Disney: "Je suis déçu de moi, parce qu'on dirait que je n'ai rien appris."
Benjamin Pierret