BFMTV

Paris Match se sépare de Valérie Trierweiler

Valérie Trierweiler, le 30 mai 2013.

Valérie Trierweiler, le 30 mai 2013. - Fabrice Coffrini - AFP

Au sein de Paris Match, qu'elle a rejoint en 1989, Valérie Trierweiler a travaillé au service politique, où elle suivait notamment le Parti socialiste, puis a obtenu une rubrique littéraire.

Valérie Trierweiler, journaliste à Paris Match depuis 1989, est "remerciée" par la nouvelle direction de l'hebdomadaire, ont appris La Lettre de l'Audiovisuel et Le Parisien, ce mercredi. Une décision d'Hervé Gattegno, qui dirige la rédaction du magazine depuis la rentrée dernière.

Selon les deux médias, d'autres départs sont attendus, le directeur général entendant "renouveler les figures de la rédaction de l'hebdomadaire", selon La Lettre de l'Audiovisuel. "Une restructuration de la rédaction" est en préparation, a précisé un cadre de l'hebdomaire au Parisien.

Choc et sidération

Au sein de Paris Match, Valérie Trierweiler a travaillé au service politique, où elle suivait notamment le Parti socialiste. Une rubrique qu'elle a quitté quand, alors compagne de François Hollande, elle est devenue première dame lors de l'arrivée à l'Élysée de ce dernier. Elle y a toutefois gardé une chronique littéraire depuis. Elle a également présenté plusieurs émissions sur la chaîne Direct 8, ex-C8.

"J'ai appris en plein cœur de l'été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans. Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc et de sidération", a réagit Valérie Trierweiler, sur Twitter.

Clément Boutin Journaliste BFMTV