BFMTV

Netflix annule la série "La Révolution" après une saison

"La Révolution", nouvelle production française Netflix attendue en octobre, est une uchronie sur fond de Révolution française

"La Révolution", nouvelle production française Netflix attendue en octobre, est une uchronie sur fond de Révolution française - Netflix

Créée pour le géant du streaming par Aurélien Molas, cette série d'époque raconte l'histoire d'une épidémie qui se répand dans l'aristocratie et pousse les nobles à s'attaquer au peuple.

La Révolution, ambitieuse série française de Netflix qui revisite la Révolution Française, a été annulée par le géant du streaming, a révélé ce jeudi à Allociné Damien Couvreur, son directeur des séries originales françaises.

"Nous n’allons pas renouveler la série pour une seconde saison, car bien qu’elle ait suscité de la curiosité, le public n'y a pas trouvé son compte", explique-t-il, avant d'ajouter qu'elle a plu hors de France: "La Révolution a effectivement séduit de nombreux membres au-delà de l’Hexagone. C’est pour nous la preuve que la France, son Histoire et son patrimoine, peuvent intéresser un public à l’international."

Des personnages féminins indépendants et féministes

Créée pour Netflix par Aurélien Molas, la série débute en 1787 dans le comté fictif de Montargis, avec un jeune médecin, Joseph Guillotin (Amir El Kacem) qui, en enquêtant sur des meurtres étranges, découvre la maladie du sang bleu, une épidémie qui se répand dans l'aristocratie et pousse les nobles à s'attaquer au peuple.

L'histoire suit parallèlement la comtesse Elise de Montargis (Marilou Aussilloux) qui se bat pour plus de justice sociale tout en protégeant sa jeune soeur Madeleine (Amelia Lacquemant), muette et douée de facultés extrasensorielles.

Interdite au moins de 16 ans, La Révolution n'hésite pas à montrer du sang et des scènes de violence et a mis un point d'honneur à mettre en scène des personnages féminins indépendants et féministes.

Jérôme Lachasse avec AFP