BFMTV

Naomi Campbell affirme qu'un hôtel français a refusé de l'accueillir à cause de sa couleur de peau

Naomi Campbell en septembre 2018

Naomi Campbell en septembre 2018 - Tommaso Boddi / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La top model, pour qui la diversité est "un défi permanent", s'est confiée dans les pages de Paris Match.

Naomi Campbell, 49 ans, est bien déterminée à utiliser sa célébrité pour "s’exprimer et à se faire entendre", et défendre les causes qui lui tiennent à coeur. Dans un entretien accordé au magazine Paris Match, la top model a évoqué le racisme dont elle a été victime au cours de sa carrière, débutée alors qu'elle n'avait que 15 ans, et dont elle souffre encore aujourd'hui.

"Le mot 'diversité' est aujourd’hui partout, mais il n’existait pas quand j’ai commencé. J’ai toujours voulu que les gens soient traités équitablement. Ne croyez pas que cela va de soi. Le défi est permanent", a-t-elle estimé.

Un moment "révoltant" 

Le mannequin a notamment raconté avoir été récemment victime de discriminations en raison de sa couleur de peau. C'était en mai dernier, dans une ville du sud de la France, en marge du Festival de Cannes.

"On m’avait conviée à participer à un événement dans un hôtel dont je tairai le nom. On n’a pas voulu nous laisser entrer, mon amie et moi, en raison de la couleur de ma peau", a-t-elle raconté. "Le type à l’entrée prétextait que le lieu était complet. Mais il laissait passer d’autres personnes. C’est pour ce genre de moments révoltants que je continuerai à m’exprimer et à me faire entendre".

Pour Naomi Campbell, l'industrie de la mode est elle aussi à la traîne en terme de diversité. Mais le mannequin britannique, qui ne se considère pas comme une militante, "plutôt comme une personne active qui aime s’engager", a ajouté qu'elle essayait toutefois de rester "optimiste". 

Nawal Bonnefoy