BFMTV

Naomi Campbell et Monica Bellucci, stars du défilé Dolce&Gabbana

Naomi Campbell et Monica Bellucci

Naomi Campbell et Monica Bellucci - AFP - Montage BFMTV.com

En pleine Fashion Week de Milan, l'actrice et la mannequin ont créé la surprise en débarquant sur le podium du défilé Dolce&Gabbana.

Monica Bellucci et Naomi Campbell ont créé la sensation en défilant samedi pour Dolce&Gabbana. La célèbre la maison italienne a offert un show autour des "contraires qui s'attirent", au deuxième jour de la Fashion week de Milan.

Un décor baroque doré, de grands chandeliers, des miroirs ovales, des anges... Le duo de stylistes siciliens Domenico Dolce et Stefano Gabbana avait créé, comme à son habitude, un décor tout en excentricité pour ce défilé conçu comme un voyage autour de l'ADN "revisité" de leur marque. 

Le défilé, mixte, se voulait le reflet de la diversité de la société. Couple hétérosexuel, d'hommes, de femmes, "cougar" avec jeune homme ou quinquagénaire avec jeune femme, sans oublier la famille avec enfant.

Talons vertigineux et costumes masculins

La maison, dont les millenials (ces jeunes nés entre 1980 et 2000) sont la cible de choix, a de nouveau fait défiler quelques uns des plus célèbres d'entre eux, comme l'acteur Cameron Dallas, connu grâce à ses vidéos postées sur Vine, le chanteur chinois Karry Wang, ou encore Kailand Wander, le fils du chanteur Stevie Wonder.Mais la première surprise est venue avec l'apparition, pour ouvrir le défilé, de Monica Bellucci, dont le dernier défilé remontait à 1992, déjà pour le duo sicilien. Cheveux en un carré long lissé, l'actrice portait un costume noir, sur des talons vertigineux.

Le public a eu droit à deux autres surprises, avec l'arrivée des mannequins Marpessa et Naomi Campbell, toutes deux vêtues de costumes masculins, casquette gavroche pour l'une et chapeau pour l'autre.

Le reste du défilé était beaucoup moins sobre, conformément à l'ADN de la marque: vestes incrustées de pierres précieuses, redingotes noires ou rouges à paillettes, ensemble noir recouvert de pâtes géantes ou tenues à l'inspiration gothique tagué "Devotion", sans oublier un groupe de mamies en goguette vêtues dans un style "rappeur".

N.B. avec AFP