BFMTV

VIDEO - Renaud: "Le public chante tellement mieux que moi"

ENTRETIEN - Une semaine après le début de sa tournée de plus de 130 dates, le chanteur s'est longuement confié à BFMTV. De ses retrouvailles avec le public à ses problèmes de voix, Renaud n'a éludé aucun sujet. Le Phénix rassure et prouve qu'il est bien "toujours vivant".

Il porte son bandana rouge autour du cou et est affublé d'un t-shirt en soutien à Yvan Colonna. Les années ont passé, mais Renaud reste bien fidèle à lui-même. Une semaine après le lancement de sa tournée à Evry, le chanteur a accordé une interview à BFMTV. Apaisé désormais, ému par ses retrouvailles avec son public, l'artiste signe un retour gagnant qui va le conduire dans une tournée marathon de plus de 130 dates.

Celui qui se dit ému par "la fidélité" et "l'amour incommensurable" de son public confie dans quel état d'esprit il se trouvait avant le premier concert de sa tournée: "J'avais un peu le trac, mais l'enthousiasme à donf'. Ca s'est divinement passé, même si la voix n'était pas trop au rendez-vous, parce que j'ai toujours eu des problèmes vocaux. Et ça ne s'arrange pas avec l'âge, le tabac, les années d'alcool derrière moi". Et de confier au sujet de son public, amusé: "J'ai envie de les laisser chanter tout le temps. Ils chantent tellement mieux que moi".

"Je chante mal, mais je chante vrai"

Comment expliquer le succès de sa tournée et les salles remplies dans lesquelles il se produit? "Je me le demande bien!", assure Renaud avant d'avancer: "Parce qu'il m'aime. Parce que je suis gentil. Parce qu'ils aiment ce que je chante, mes petites chansonnettes, mes petites histoires, mes colères, mes petits chagrins, mes chansons tendres".

Au cours de l'entretien, Renaud, qui fera la tournée des Festivals cet été après neuf ans d'absence sur scène, évoque également son passé dans "les brumes de l'alcool" et la façon dont il s'est préparé pour ses concerts, notamment avec l'aide d'un coach vocal pour améliorer ses capacités vocales "faiblardes" et un coach physique. Le chanteur, qui juge sa voix "pas terrible", assure toutefois que le public ne lui fait pourtant pas ce reproche.

"Quand je leur dis que je chante mal, que je chante faux et pas juste, ils me disent: 'Tu chantes vrai. On s'en fout de ta voix, ce que on aime, c'est toi'. Je suis bouleversé, touché, ému, mais des fois, c'est dur."

"Je n'ai pas signé pour être un saint"

Renaud aborde cette tournée "sans peur" et assure que rien ne pourra l'arrêter à part "la maladie, la mort". Après son combat contre ses démons, l'interprète de Mistral Gagnant est désormais serein: "Maintenant, je suis à l'eau minérale avec de temps en temps, une petite exception, une petite bière." Devenu "raisonnable", Renaud tempère avec malice: "Je n'ai pas signé pour être un saint, un moine ou m'abstenir toute ma vie durant à l'eau minérale."

Après sa tournée, le chanteur sortira à Noël 2017 un album pour enfants avec des chansons écrites par Romane Serda et Renan Luce. Le Phénix n'en finit plus de renaître.

Fabien Morin avec Philippe Dufreigne