BFMTV

Surpris à télécharger illégalement, Kanye West assure qu'il s'agissait d'une "blague"

-

- - -

Trahi par une capture d'écran de son ordinateur postée sur Twitter indiquant qu'il piratait un logiciel, l'artiste américain a tenu à se défendre. Sans vraiment convaincre.

Une "blague". Voilà l'argument avancé par Kanye West pour expliquer sa bévue d'hier. Ce mercredi 2 mars, le rappeur américain s'est retrouvé au coeur d'une nouvelle polémique après avoir partagé à ses 19,8 millions d'abonnés sur Twitter une photo de son écran d'ordinateur sur lequel on devinait que celui-ci téléchargeait le logiciel de musique Serum sur Pirate Bay, un site de téléchargement illégal.

Mais Kanye West n'est pas du genre à s'excuser ou à suivre le chemin qu'on attend. Habitué aux frasques et au punchlines improbables sur les réseaux sociaux, le compagnon de Kim Kardashian a assuré à Mashable, par le biais d'un proche, que la capture d'écran n'était en réalité qu'une "blague", en réponse au piratage dont son dernier album The Life of Pablo est lui aussi victime.

"C'est un mensonge, c'est de mauvais goût"

Mais la "blague" n'a pas été du goût de tout le monde, notamment pas de celui de Steve Duda, cofondateur de Xfer Records, qui confie: "Ce n’est clairement pas une blague. Et comme je ne mérite pas d'être la cible d'une plaisanterie, ça n’a aucun sens. Les onglets ont probablement été laissés ouverts de manière fortuite, et bien que je pense que ce ne soit pas Kanye lui-même qui ait téléchargé (plutôt un producteur ou un ingénieur du son), c’est un mensonge un peu gros, et même si c’était vrai, c’est de mauvais goût."

Kanye West n'avait pas été épargné par les internautes dans les heures qui ont suivi la publication de son cliché. Le rappeur américain a régulièrement pris position pour s'opposer au téléchargement illégal. A ce titre, son dernier album était uniquement disponible en téléchargement sur la plateforme Tidal.

F.M.