BFMTV

Qui sont les 10 chanteuses les mieux payées au monde en 2016?

Katy Perry, Taylor Swift, Adele et Beyoncé font partie des chanteuses les mieux payées au monde 2016

Katy Perry, Taylor Swift, Adele et Beyoncé font partie des chanteuses les mieux payées au monde 2016 - AFP

Le magazine américain Forbes a dévoilé son classement annuel des chanteuses les mieux payées au monde. Avec 170 millions de dollars de revenus en 2016, Taylor Swift se place en tête de liste, bien loin devant ses rivales.

Victoire pour Taylor Swift. La jeune femme de 26 ans a enfin décroché la première place du cru 2016 du classement Forbes des chanteuses les mieux payées au monde. Avec des revenus annuels que le magazine américain estime à hauteur de 170 millions de dollars (sur la base d'un calcul réalisé entre juin 2015 et juin 2016), soit environ 152 millions d'euros, la popstar bat à plate couture toutes ses concurrentes. Un salaire qu'elle doit notamment au succès de son dernier album 1989, de sa tournée qui a suivi ainsi que ses nombreux contrats publicitaires avec Coca-Cola et Apple Music.

Elle est suivie de très loin par la chanteuse britannique Adèle. Avec 80.5 millions de dollars de revenus (soit plus de deux fois moins que Swift), l'interprète de Hello décroche une médaille d'argent grâce à son dernier album 25 et de la tournée qui a suivie. 

Katy Perry perd sa couronne 

Sur la troisième marche du podium, on retrouve la doyenne Madonna et ses 76.5 millions de dollars. Suivent ensuite Rihanna (75 millions), Beyoncé (54 millions) et Katy Perry (41 millions), qui dégringole à la 6e place après avoir été première l'an passé. 

Quant aux quatre dernières de ce classement, elle partage un point commun plutôt avantageux en terme de salaire: toutes tiennent une résidence à Las Vegas. Avec 39.5 millions de dollars, Jennifer Lopez occupe la 7e place, suivie par Britney Spears et ses 30.5 millions de dollars. Enfin, Shania Twain arrive 9e avec 27.5 millions de dollars tandis que Céline Dion ferme le top 10 avec 27 millions de dollars de revenus.

Nawal Bonnefoy