BFMTV

Passe d'armes entre Booba, Maître Gims et Rohff sur des tricheries de streaming

Maître Gims, Rohff et Booba

Maître Gims, Rohff et Booba - Fethi Belaid / AFP / Lionel Bonaventure / AFP / Loïc Venance / AFP

Le nouvel album de Maître Gims a été certifié platine dix jours après sa sortie. Sur les réseaux sociaux, il a dressé un message aux fraudeurs de streaming.

Ceinture noire, le nouvel album de Maître Gims, s'est hissé en tête des ventes en France. Écoulé à 141.839 exemplaires, l'album a été certifié platine dix jours seulement après sa sortie.

Pour célébrer le succès de ce disque comprenant une quarantaine de titres, dont un duo avec Vianney, le chanteur a posté sur son compte Instagram un message adressé à ses fans: "Il n’y a pas de gloire égale à ne pas mentir". Une référence à peine voilée aux tricheurs de streaming, raconte Purebreak.

Maître Gims, dont plusieurs titres de Ceinture noire avaient fuité avant la sortie, s'en est déjà violemment pris début avril aux fraudeurs de streaming, lors d'une interview accordée à Générations:

"Je viens d'une époque où il n'y avait pas de streaming, on a fait les choses dans les règles, on s'est battu pour avoir des certifications. Et, aujourd'hui, ça me fait chier qu'avec un clic, un petit billet, tu paies des gens qui te multiplient tes vues, tes machins en streaming", a-t-il martelé.

"C’est nouveau la délation sans noms!"

Le message de Maître Gims n'est pas passé inaperçu et le rappeur Booba a interpellé le chanteur sur Instagram: "Donne les noms un peu si t'as des preuves arrête de tourner autour du pot! Délation sans nom ça vaut pas grand chose les gens veulent savoir :)". Dans un autre message Instagram, le Duc de Boulogne a écrit, citant une vidéo intitulée "Maître Gims et M6 dénoncent les tricheurs de stream":

"On attend les noms et les preuves. C’est nouveau la délation sans noms! Allez on se dépêche au lieu de laisser planer le doute et une mauvaise ambiance dans le rap Français. Si certains trichent ils doivent être démasqués tu as raison! Aide nous Meugui la pouky on veut savoir!!! Et des vraies preuves hein pas du docu tah TF1 merci. On veut les factures etc..."

Un troisième rappeur s'est immiscé depuis dans le débat - et pas des moindres: Rohff, qui a lancé à Booba: "T'es en tête de listes des tricheurs, n'aies aucun doute la dessus !!! #PeaceandRohff". 

Dans une enquête consacrée aux fraudeurs du streaming, Libération avait estimé que "parler de cette pratique reste un tabou dans le monde de la musique, où personne n’ose trop reconnaître son existence". "Si l’industrie s’est inquiétée d’un possible trucage des streams audio, c’est parce que la fraude à la vue YouTube a longtemps existé dans le hip-hop", indique encore le quotidien.

Jérôme Lachasse