BFMTV

Mort de la chanteuse Aretha Franklin, éternelle Reine de la Soul

Aretha Franklin sur scène lors d'un concert de la fondation de lutte contre le SIDA d'Elton John, le 7 novembre 2017

Aretha Franklin sur scène lors d'un concert de la fondation de lutte contre le SIDA d'Elton John, le 7 novembre 2017 - Dimitrios Kambouris / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La chanteuse, à qui l'on doit des tubes comme Respect, Think ou I Say a Little Prayer, est morte à Detroit ce jeudi 16 août.

La Reine de la Soul s’est éteinte. Aretha Franklin est morte ce jeudi 16 août à 76 ans à Detroit, a annoncé son agente de longue date, Gwendolyn Quinn, à l'Associated Press.

Interprète d'immenses succès et combattante inlassable des causes du féminisme et des droits civiques, elle a marqué à jamais l’histoire de la musique avec des titres comme (You Make Me Feel Like) A Natural Woman, Respect, Think ou I Say a Little Prayer.

"Dans l'un des moments les plus sombres de nos vies, nous ne sommes pas en mesure de trouver les mots appropriés pour exprimer la peine qui déchire nos cœurs", témoignent les proches de la légende de la chanson américaine dans un texte transmis par son agente. "Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L'amour qu'elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins était illimité", poursuit le texte.

La famille se dit "très touchée par l'incroyable effusion d'amour et de soutien" qui a suivi lundi 13 août l'annonce de la dégradation de son état de santé. La Reine de la Soul, à qui un cancer avait été diagnostiqué en 2010, recevait depuis plus d'une semaine des soins palliatifs à son domicile de Détroit.

Née à Memphis dans le Tennessee le 25 mars 1942, elle a fait ses premiers pas dans la chorale de son père, pasteur et chanteur de gospel, au côté de ses sœurs. Chanteuse mais aussi musicienne née, Aretha Franklin a appris le piano toute seule, sans même savoir comment lire une partition.

La gloire en 1967

En 1956 elle est repérée par le producteur John H. Hammond qui la fait signer chez Colombia Records. La gloire viendra cependant plus tard, lorsqu'elle enregistre en 1967 I Never Loved a Man (The Way I Love You), son premier album pour Atlantic. Les tubes s'enchaînent alors: Baby I Love You, (You Make Me Feel) Like a Natural Woman, Chain of Fools et surtout Respect, adoubée cinquième meilleure chanson de tous les temps par le magazine Rolling Stone. 

"Si une chanson parle de quelque chose que j'ai vécu ou qui aurait pu m'arriver, c'est bien. Mais si elle m'est étrangère, je ne pourrais rien lui prêter. Parce que c'est ça la soul, juste vivre et réussir à se débrouiller", a-t-elle raconté au magazine Time en 1968. 

La même année, elle a chanté à l'enterrement de Martin Luther King, ami personnel de son père dont la mort a bouleversé l'Amérique, et à la convention du parti démocrate. En 1972 est sorti Amazing Grace, un album gospel, et les succès ont continué de s'accumuler au fil des années, même si les critiques ont jugé sa carrière moins flamboyante.

Distinctions en cascade

En tout, Lady Soul aura vendu quelque 75 millions de disques à travers le monde et remporté 18 Grammy Awards - sur 44 nominations -, l'équivalent américain des Victoires de la Musique.

Première femme de l'Histoire de la musique à être entrée au très sélectif panthéon de la musique, le Rock and Roll Hall of Fame, en 1987, elle occupe toujours la première place du classement des meilleurs chanteurs de tous les temps selon le magazine Rolling Stone.

Aretha Franklin a également enchaîné les collaborations, avec George Michael, Elton John, Ray Charles, Whitney Houston ou encore avec la nouvelle génération de stars noires de la musique: P. Diddy, Lauryn Hill et Mary J. Blige.... Elle est aussi apparue dans The Blues Brothers en 1979.

Sa renommée et son talent feront qu'elle chantera aux investitures de trois présidents américains, Jimmy Carter en 1977 et Bill Clinton en 1993. En janvier 2009, elle s'est produite lors de l'investiture du président Barack Obama, premier président afro-américain de l'Histoire des Etats-Unis.

Récompensée par la médaille nationale des Arts par le président Clinton en 1999, elle a reçu la médaille de la Liberté des mains de George W. Bush en novembre 2005. Il s'agit de la plus haute distinction américaine pour un civil.

"Je me sens très très satisfaite"

En 2010, elle aurait subi plusieurs opérations pour une tumeur, ce qu'elle ne confirmera jamais mais qui la poussera à annuler régulièrement des concerts sur les conseils de ses médecins. L'année suivante, on la dit atteinte d'un cancer du pancréas, ce qu'elle nie aussi. Si les rumeurs autour de son état de santé se multiplient, Aretha Franklin, elle, ne les confirmera jamais.

Sa dernière apparition publique remonte au 2 novembre 2017, date à laquelle la légende de la chanson s'était produite pour la fondation contre le SIDA d'Elton John, à New York. Elle était apparue très amaigrie. Quelques mois plus tôt, en février, malgré de graves problèmes de santé, elle avait annoncé l'enregistrement d'un dernier album avant de mettre un terme à sa carrière en studio.

"Je me sens très très satisfaite quand je vois où ma carrière a commencé et où j'en suis à présent", déclarait-elle alors. "Mais je ne vais pas m'en aller et juste m'asseoir sans rien faire. Ce ne serait pas souhaitable non plus".

Aretha Franklin laisse derrière elle quatre enfants, des milliers de fans à travers le monde et un héritage musical gigantesque.

Lucie Valais avec AFP