BFMTV

Les secrets des tubes: L'autre Finistère, des Innocents

Bella, L'autre Finistère, Au soleil... tout l'été, BFMTV vous raconte l'histoire secrète des grands tubes qui ont rythmé nos vies. Aujourd'hui, découvrez comment est né L'autre Finistère, chanson qui a lancé Les Innocents.

C’est l’histoire d’un petite groupe de pop qui galère pour son nouvel album. Voilà deux ans que Les Innocents sont dans l’impasse avec leur maison de disque. Aucune chanson ne trouve grâce aux yeux du label. C’est le cas, au départ, de Jérémy le Sacristain, qui va pourtant devenir par la suite L'Autre Finistère.

Partie d’une sorte de boeuf musical, la piste son prend forme, mais le texte ne passe pas. Pas assez fédérateur explique t-on aux membres du groupe. Jipé Nataf, va donc passer tout un été à revoir sa copie. La chanson va prendre un tout autre sens. Et mettre en avant, le Finistère, un endroit où Jipé Nataf a passé de nombreux étés, chez une tante installée là-bas.

"Et puis j'aimais bien ce mot", explique-t-il. "Et puis j'aimais bien l'idée d'aller à la plage et de me dire 'en face c'est l'Amérique!'". 

"On nous annonce des ventes incroyables"

Le titre n’est pas une priorité. Pourtant, les radios sont formelles, L’autre Finistère est un potentiel single. Tout le monde suit, sans se douter que la machine va s’emballer.

"On nous annonce des ventes incroyables. Ca ne change pas ma journée, mais wouahouh... On est partis sur scène et là on a vu qu'il y avait du monde en plus", rigole Jean-Christophe Urbain.

Les Innocents recevront la Victoire de la Musique du Groupe de l’Année en 1994. 700.000 exemplaires de l’album Fous à lier seront écoulés. Il faut dire qu'il est truffé de tubes, avec Un homme extraordinaire, Mon dernier soldat, Fous à lier. L'Autre Finistère a changé la vie de ses interprètes. Un titre que le groupe reprend évidemment encore aujourd’hui lors de ses concerts…

Philippe Dufreigne avec M. R.