BFMTV

Le Théâtre Marigny rouvre après travaux avec l'adaptation du film culte "Peau d'âne"

Le Théâtre Marigny a été rénové pendant cinq ans.

Le Théâtre Marigny a été rénové pendant cinq ans. - Théâtre Marigny

Après cinq ans de rénovation, le Théâtre Marigny à Paris a rouvert ses portes mercredi soir pour sa première, une adaptation du film de Jacques Demy Peau d'âne.

Les spectateurs ont fait leur retour au Théâtre Marigny. Après une éclipse de cinq ans pour rénovation, le théâtre du 8e arrondissement a rouvert ses portes avec la première version scénique du film "Peau d'Âne", idéale pour célébrer "la légèreté avec du sens", nouvelle devise de la salle parisienne. Le théâtre a subit d'importants travaux de réhabilitation et de rénovation. Largement reconfiguré et mis aux normes, le théâtre a été agrandi et doté d'un restaurant et de nouveaux espaces publics. 

"Prenez de la..., prenez de la farine. Versez dans la.., versez dans la terrine...": le public a renoué avec les célèbres chansons du long métrage de Jacques Demy (1970), entonnant en choeur les airs réorchestrés en version symphonique par Michel Legrand, 86 ans. 

"Je voulais rouvrir Marigny avec une création autour d'une oeuvre iconoclaste, sophistiquée, populaire et familiale connue de génération en génération", confie à l'AFP Jean-Luc Choplin, patron de Marigny et ex-directeur du Châtelet.

"Ce conte de Perrault coche toutes les cases", ajoute le directeur qui rêvait depuis longtemps de monter "Peau d'âne" au théâtre. "J'aime la légèreté avec du sens sous la surface", précise-t-il. Le spectacle musical est fidèle à celui qui réunissait sur grand écran Catherine Deneuve, Jean Marais ou Delphine Seyrig, à quelques exceptions près.

Cake d'amour, robes couleur du temps... et trottinette magique

Il y a bien l'âne qui offre pièces d'or et diamants en guise de crottin, le trône-chat du roi tenté par l'inceste, la forêt des lilas, la modeste chaumière de Peau d'Âne, le cake d'amour mais aussi les robes couleur du temps, de lune et de soleil, le tout sous une impressionnante clairière qui occupe tout le plateau.

On retrouve aussi quelques anachronismes du film: au fond des bois, la fée des lilas a le téléphone et le roi du royaume bleu, fou amoureux de sa fille mais qui se fera une raison en épousant finalement la marraine de celle-ci, se déplace toujours en hélicoptère. Mais à la différence du film, Peau d'Âne préfère opter pour une "trottinette magique", tandis que la fée choisit des patins à roulettes. 

L'Espagnol Emilio Sagi, qui a signé cinq comédies musicales récentes du Châtelet dont "Le Chanteur de Mexico" et "La Mélodie du Bonheur", livre une mise en scène énergique, pleine de fantaisie à la hauteur de cette féérie musicale à l'ambiance onirique, aidée de costumes majestueux. Marie Oppert, à la voix cristalline, reprend le rôle de Catherine Deneuve, comme elle l'a déjà fait à l'affiche des Parapluies de Cherbourg, au Châtelet. Son père est incarné par Michaël Denard, ancien danseur étoile de l'Opéra de Paris, dont la ressemblance avec Jean Marais est frappante, jusqu'à son phrasé traînant. La danseuse étoile Marie-Agnès Gillot, qui avait fait ses adieux au ballet de l'Opéra en mars, est la truculente reine du royaume rouge, tandis que Emma Kate Nelson reprend le rôle de Delphine Seyrig, la Fée des Lilas.

Habituée aux lectures sur scène, l'ex-reine du 20H de TF1 Claire Chazal joue la narratrice tout au long du spectacle qui mobilise une trentaine d'artistes, dont huit musiciens dans la fosse qui complètent les réorchestrations symphoniques. Présent aux côtés de la réalisatrice Agnès Varda, veuve de Jacques Demy, laquelle avait fait restaurer le film, Michel Legrand s'est montré ravi. "Ce Peau d'Âne en relief m'enchante!", confie le compositeur. "Le succès intemporel des chansons m'enthousiasme et m'épate à la fois".

Après Peau d'Âne, Broadway s'invite à Marigny

Jean-Luc Choplin, qui avait signé au Châtelet le retour en force de la comédie musicale avec "Les Parapluies de Cherbourg", dit vouloir faire "de Marigny le théâtre du beau temps, de la légèreté et du bonheur".

Après "Peau d'âne" (jusqu'au 17 février), la scène, qui a accueilli de grands spectacles populaires et des pantomimes, Jean-Luc Choplin montera "Guys and Dolls", fable musicale sur Broadway avant "Mam'Zelle Nitouche", célèbre opérette française créée en 1863.

C. B avec AFP