BFMTV

Larusso furieuse contre un reportage de Sept à Huit: "On n'est pas des chanteurs oubliés"

Larusso

Larusso - Capture d'écran Facebook

La chanteuse a publié une vidéo sur Facebook dans laquelle elle attaque un reportage sur la tournée Born in 90 à laquelle elle participe.

Larusso est en colère contre Sept à Huit. L'émission de TF1 a diffusé dimanche un reportage sur Born in 90, la tournée des stars des années 1990. La chanteuse, qui participe au tour de chant, n'a pas aimé la manière dont elle a été représentée:

"On s'amuse à nous faire passer pour ce qu'on n'est pas. Je vais vous raconter ce qui se passe avec les gens qu'on rencontre, avec tout l'amour qu'on diffuse, et comme c'est injuste de tourner ça comme ça, c'est vraiment dégueulasse."

"Nous faire passer pour des nazes qui ont rien fait, tout est amoindri, tout est minimisé", poursuit-elle. "En plus, ce n'est même pas que de nous, les artistes, dont on se moque, c'est clairement de vous qu'on se moque, les gens qui aiment, qui viennent, qui achètent des tickets de concerts, qui nous suivent depuis 20 ans, vous aussi on vous insulte. Est-ce que c'est normal?"

"On a marqué les générations"

La chanteuse de Tu m'oublieras regrette d'être présentée comme "la fille qui a fait un truc il y a 20 ans puis qui n'a plus rien fait derrière". Et de s'adresser au public: "On vous voit tous les soirs, on pleure avec vous de bonheur de ces retrouvailles, parce que vous nous dites qu'on vous a manqué, vous nous dites que vous êtes heureux, et eux viennent et sabotent ce truc et font croire qu'on est des pauvres chanteurs oubliés. On n'est pas oubliés. On a marqué les générations."

Lââm a elle aussi parlé de son mécontentement après la diffusion du reportage, formulant un reproche différent:

"Quand Sept à Huit sur TF1 te coupe au montage, ta sublime coiffure, sans prévenir le salon de coiffure qui a ouvert pour nous et me foutre la honte (...) Il n'y a plus de respect", écrit-elle sur Twitter.

Et d'ajouter, dans un autre message: "Ils nous font passer pour des ringards has-been (...) ça fait plus de 20 ans qu'on fait ce métier avec coeur."

Benjamin Pierret