BFMTV

Grammy Awards: Bruno Mars couronné, Jay Z snobé

Bruno Mars avec ses 6 Grammy, le 28 janvier 2018 à New York.

Bruno Mars avec ses 6 Grammy, le 28 janvier 2018 à New York. - Michael Ioccisano - Getty Images North America - AFP

L'artiste américain a raflé pas moins de six Grammy Awards, ce dimanche à New York, pour son album 24K Magic. Jay Z, nommé huit fois, est reparti bredouille.

Il pouvait à peine tous les tenir dans ses bras. Le chanteur américain Bruno Mars a récolté six Grammy Awards, dont trois des quatre trophées majeurs lors de la cérémonie qui s'est tenue à New York, ce dimanche 28 janvier.

Couronné dans les catégories reines d'album de l'année pour 24K Magic, enregistrement de l'année pour le morceau-titre de l'album et chanson de l'année pour That's What I Like, le showman de 32 ans au style flamboyant est reparti avec six récompenses, record de la soirée.

Nouveau camouflet pour le hip hop

En recevant le titre d'album de l'année, dernier prix de la cérémonie, Peter Hernandez, de son vrai nom, a remercié les autres artistes sélectionnés dans la catégorie dont Kendrick Lamar et Jay-Z. C'est un nouveau camouflet pour le hip-hop, qui n'a remporté que deux fois le prix d'album de l'année, la dernière fois il y a 15 ans.

Pour Jay-Z, la soirée a tourné au cauchemar, avec aucune victoire malgré huit nominations. A 48 ans, ce vétéran du hip-hop, déjà primé 21 fois aux Grammys, a été devancé dans trois catégories majeures par Bruno Mars et dans trois sous-catégories rap par Kendrick Lamar.

Cinq récompenses pour Kendrick Lamar

Le rappeur californien est lui reparti avec cinq statuettes dorées en forme de gramophone, réalisant son second grand chelem dans les quatre catégories rap et y ajoutant la meilleure vidéo pour Humble.

Il a aussi ouvert la retransmission télévisée avec une performance coup de poing, offrant à un public enthousiaste une interprétation de son titre XXX, avec Bono du groupe U2 et entouré de figurants en tenue camouflage et cagoule noire.

XXX est l'un des titres les plus engagés de l'album DAMN., qui évoque les meurtres de jeunes hommes noirs aux Etats-Unis. Lamar a conclu sa prestation entouré de figurants habillés de rouge, qui semblaient recevoir des coups de feu et s'écrouler.

M.R. avec AFP