BFMTV

Eurovision: la Turquie maintient son boycott et s'en prend à Conchita Wurst

Conchita Wurst en septembre 2017

Conchita Wurst en septembre 2017 - Sven Hoppe / dpa / AFP

Le président de la télévision publique turque TRT accuse également l'Union européenne de radiotélévision d'avoir "dévié de (ses) valeurs".

La Turquie, qui boycotte l'Eurovision depuis 2012, réitère son opposition au célèbre télé-crochet. Ibrahim Eren, président de la télévision publique turque TRT, s'en explique dans une récente interview accordée au quotidien Hürriyet:

"Nous n’envisageons pas de retourner dans la compétition [...] En tant que chaîne publique, nous ne pouvons pas diffuser en direct à 9 heures du soir - quand les enfants sont encore éveillés - une personne comme cet Autrichien barbu vêtu d'une robe, qui ne croit pas aux genres et déclare qu'il est à la fois un homme et une femme".

Après cette référence à Conchita Wurst, qui a remporté le concours en 2014, Ibrahim Eren poursuit: "J'ai dit à l'Union européenne de radiotélévision (UER), à propos de l'Eurovision, qu'ils ont dévié de leurs valeurs. D'autres pays ont donc quitté l'Eurovision. A cause de ses dirigeants, il y un chaos mental à l'UER. S'ils arrivent à corriger cela, nous participerons à nouveau à l'Eurovision".

La prochaine édition se déroulera en Israël. La chanteuse Netta Barzilai a été la grande gagnante cette année avec le titre Toy.

Jérôme Lachasse