BFMTV

Eurovision: Amir répond à son tour aux critiques d'André Vallini

Amir, le candidat qui représentera la France au concours de l'Eurovision cette année.

Amir, le candidat qui représentera la France au concours de l'Eurovision cette année. - Elliott Verdier - AFP

Le chanteur du titre J'ai cherché, qui représentera la France lors de la prochaine édition du concours de la chanson, a évoqué la polémique lancée par secrétaire d'Etat à la Francophonie.

Après France 2, c’est Amir en personne qui a tenu à répondre à André Vallini. Le secrétaire d'Etat à la Francophonie s’est dit "consterné" lundi matin, que la chanson de l’artiste - qui défendra la France à l'Eurovision, le 14 mai prochain - ne soit pas en français. Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste! ce mercredi, le chanteur a confié avoir vécu "cette petite polémique en spectateur":

"J'ai vu un tweet de monsieur Vallini et 1.000 tweets qui lui disent qu'il n'a rien compris".

L’ex candidat de The Voice sur TF1, a ensuite expliqué qu’il y avait "cette année à l’Eurovision, un engouement qu’il n’y a jamais eu":

"L'Europe soutient la France, et je crois que c'est merveilleux. Et puis on parle de deux phrases en anglais dans cette chanson, qui nous ont permis d'accéder aux oreilles de centaines de millions d'Européens qui écoutent cette chanson et qui l'aiment, et qui ne l'auraient peut-être pas écoutée si elle avait été totalement en français. C'est une victoire de la francophonie et on est fiers de ça".

R.I