BFMTV

Du ring de boxe au Stade de France: les shows hors normes de Johnny Hallyday

Au cours de sa longue carrière, le chanteur, mort à l'âge de 74 ans a enchaîné les prestations grandioses dans les plus grandes salles de concert à Paris, du Palais des sports au Stade de France, en passant par la Tour Eiffel.

Dès ses débuts dans les années 60, le chanteur se fait remarquer pour ses prestations scéniques, inspirées d'Elvis. L'idole des jeunes déchaîne les foules et va rapidement s'installer dans des salles de concert à la mesure de sa popularité.

En 1969, il prend ses marques au Palais des sports, construit dix ans plus tôt Porte de Versailles. Il y installe plusieurs scènes et un ring de boxe où il se lance dans un combat chorégraphié, couvert de sang, dont il sort vainqueur acclamé par la foule. 

Danseurs, cascadeurs sont aussi intégrés à ses spectacles. Johnny Hallyday forge déjà sa légende et sort des concerts traditionnels pour passer à de véritables shows à l'américaine au Palais des sports. Il en fait son lieu de prédilection dans les années 70.

En 1971, Michel Polnareff l'accompagne au piano, en 1976 il donne une trentaine de représentations pour ce qui est considéré comme son premier One man show. En 1982, toujours au Palais des sports, il se met en scène comme un survivant du monde apocalyptique et réunit 250.000 spectateurs au cours d'une cinquantaine de représentations. 

Des shows de plusieurs mois

Deux ans plus tard, dans un Zénith tout neuf l'artiste entame un nouveau show qui va durer trois mois. Là encore, Johnny Hallyday joue sur le spectaculaire et fait son entrée dans une main articulée géante. Pour installer cette incroyable machinerie, il a même fallu abattre un mur.

Mais rien n'est impossible pour la star, qui continue sa montée en puissance vers des salles de plus en plus grandes. A Bercy en 1987, mis en scène par Michel Berger, des trombes d'eau s'abattent sur lui pendant qu'il interprète L'Envie.

Une entrée en hélicoptère au Stade de France

En 1993, pour ses 50 ans, Johnny fait une entrée qui marquera les esprits en fendant la foule pour arriver jusqu'à la scène, donnant des sueurs froides à son service de sécurité et à son producteur Jean-Claude Camus. 

Dans la course à la grandeur, le tout nouveau Stade de France est choisi en 1998 pour accueillir le chanteur. Mais sa première date doit être reportée pour cause d'intempéries. C'est alors son producteur qui monte sur scène.

"C'est la mort dans l'âme que nous allons annuler la représentation de ce soir", annonce Jean-Claude Camus, sous les huées du public. 

Mais Johnny est plus fort que la pluie et se rattrape au prochain spectacle, offrant une fois de plus une entrée hollywoodienne à ses fans. Le chanteur est déposé sur le toit du stade par un hélicoptère piloté par... Michel Drucker. Johnny Hallyday s'éclipse, puis réapparaît quelques instants plus tard au milieu du stade. 

Concert monstre à la Tour Eiffel

Le chanteur, élevé au rang de monument national se produit ensuite à deux reprises devant le plus emblématique d'entre eux: la Tour Eiffel. Sur le Champ de Mars et au pied de la Tour Eiffel, il réunit plusieurs centaines de milliers de personnes.

Après plusieurs nouvelles tournées, un passage au Stade de France en 2009 et des ennuis de santé, Johnny Hallyday poursuit sa route et les concerts. Pour ses 70 ans en 2013, il réalise même deux shows dans la même soirée enchaînant Bercy et ses 16.000 spectateurs avec un show plus intimiste dans la nuit au Théâtre de Paris. Malgré la maladie, le rockeur n'a jamais quitté la scène. L'été dernier, Johnny Hallyday était encore en représentation avec Les Vieilles Canailles pour une tournée de 17 dates, confirmant là encore son statut de bête de scène.

Carole Blanchard avec Philippe Dufreigne