BFMTV

Doc Gynéco et la politique: "Oui, je me suis fait avoir"

Le rappeur Doc Gynéco, en 2006, pendant la campagne présidentielle, aux côté du candidat Nicolas Sarkozy.

Le rappeur Doc Gynéco, en 2006, pendant la campagne présidentielle, aux côté du candidat Nicolas Sarkozy. - Dominique Faget - AFP

Bientôt 20 ans que l'album Première consultation est sorti, bousculant le rap français. A l'occasion de la réédition de l'album, Doc Gynéco était l'invité d'Augustin Trapenard sur France Inter. Le rappeur est notamment revenu sur son engagement en politique.

On l'a vu en 2006, au côté du candidat Sarkozy. Ce soutien lui colle aux baskets depuis dix ans maintenant même s'il le regrette. Doc Gynéco, alias Bruno Beausir, fête cette année les vingt ans de son album truffé de tubes, Première consultation, avec une réédition et une tournée.

Invité d'Augustin Trapenard dans l'émission Boomerang, sur France Inter ce mardi 29 mars, l'auteur de Viens voir le docteur est revenu sur son "engagement" politique. Interrogé sur son soutien à Nicolas Sarkozy, en 2007 il s'est esclaffé: "soutenu, c'est un grand mot, je suis pas un Wonderbra!". "Dans le milieu du rap, on ne connaît pas vraiment la politique, ça ne nous intéresse pas forcément. Nous ce qu'on aime, c'est les idées, alors on croit tout ce qu'on nous dit".

"Parfois, on prend ça pour une trahison"

Ajoutant: "Oui, je me suis fait avoir, parce que j'ai cru ce qu'on m'avait dit. Le politique, il arrive pas toujours à faire ce qu'il a promis ou dit lors des campagne. Ce n'est peut-être pas de sa faute, mais nous, parfois, on prend ça pour une trahison. On ne sait pas pourquoi ce qui a été promis n'a pas été fait.

"C'est un milieu qui est quand même excitant, si tu es curieux, concède-t-il. Mais maintenant que j'ai vu ce que c'était, ça va". Ce passage dans le monde de la politique reste pour lui sa "plus grosse erreur". En 2012, déjà, il confiait au Parisien, que cet engagement lui avait "coûté cher". Si Doc Gynéco fait un retour fracassant en 2016 - ses concerts à l'Olympia en mai prochain affichent complet - l'artiste a connu une longue traversée du désert. 

M. R.