BFMTV

Dans les coulisses des auditions de Bodyguard, Le Musical

Les auditions de "Bodyguard, Le Musical" à Paris, le 3 mai 2017

Les auditions de "Bodyguard, Le Musical" à Paris, le 3 mai 2017 - © Fabien Morin

Alors que la comédie musicale Bodyguard sera l'un des événements majeurs de la rentrée prochaine sur scène, les auditions pour ce spectacle battent actuellement leur plein à Paris. Qui reprendra le rôle immortalisé sur grand écran par Whitney Houston? BFMTV.com vous plonge dans les coulisses d'un casting pour lequel rien n'est laissé au hasard...

Mercredi 3 mai 2017. Alors que le débat présidentiel et l'affiche Monaco-Juventus alimentent bon nombre de conversations quelques heures avant ces échéances, l'enjeu est tout autre dans un célèbre théâtre parisien. Car c'est là que sont en train de se jouer les derniers tours d'auditions de l'un des spectacles les plus attendus de l'an prochain: Bodyguard, Le Musical. Adaptée du film culte porté par Whitney Houston et Kevin Costner, cette comédie musicale, qui a conquis plusieurs millions de spectateurs à travers le monde depuis sa création à Londres il y a cinq ans, débarquera en France en février 2018. Depuis trois mois déjà, les castings ont été lancés pour trouver les artistes qui incarneront sur scène ces personnages bien connus du public. BFMTV, partenaire du spectacle, a assisté à ces auditions. Plongée dans les coulisses.

Il y a du stress et du talent chez les dernières candidates qui postulent aujourd'hui pour les rôles de Rachel Marron et de sa soeur Nicki (seuls personnages à chanter dans le spectacle avec celui du jeune Fletcher). Il y a de l'exigence et de la bienveillance de l'autre côté de la table où l'équipe du casting fait face à chaque artiste. Alors que les auditions en sont au stade des demi-finales, ce sont devant désormais cinq hommes que les candidates doivent convaincre: Rabah Aliouane, le directeur de casting, Ding Thien Ngo, producteur du show avec Vantage Prod, David Aubaile, directeur musical résident, Frank Thompson, le metteur en scène adjoint de la comédie musicale originale, et son assistant Tom Gearing. Un pianiste pour accompagner les candidates et un comédien pour leur donner la réplique sont également présents.

Exigence... et bienveillance

Comme nous le confie l'expérimenté directeur de casting Rabah Aliouane (Grease, Cats, La Belle et la Bête...), la sélection a été "drastique" pour ne garder à ce stade des auditions qu'une dizaine de demi-finalistes sur les 250 chanteuses à avoir postulé pour les deux rôles féminins principaux. "Chaque casting a ses particularités, il n'y en a pas de facile", nous assure-t-il alors que le niveau des candidates impressionne. "On cherche des qualités artistiques (chant, danse, etc…), mais également des qualités humaines. C’est important d’avoir une alchimie entre les gens."

Si l'équipe française s'est chargée de faire les pré-casting, l'équipe britannique qui a créé le spectacle original à Londres participe aux dernières auditions. Et Frank Thompson prend cette tâche avec le plus grand sérieux, donnant le "la" des auditions. N'hésitant pas à couper une candidate pour lui demander de reprendre la chanson du début, à multiplier les indications et conseils artistiques pour permettre aux artistes de lui proposer leur chanson ou leur scène comme il l'entend (quitte à refaire la scène), le metteur en scène britannique sait parfaitement ce qu'il veut et ce qu'il attend. Son ton est direct, mais toujours encourageant envers les artistes. Mais mieux vaut maîtriser la langue de Shakespeare pour comprendre ses directives.

Assurant être "très agréablement surpris" par le niveau des candidates françaises, Frank Thompson (qui a participé au casting de Bodyguard, Le Musical aussi bien en Allemagne qu'en Corée du Sud) assure toutefois que le piège à éviter pour celles qui postulent au rôle rendu célèbre par Whitney Houston serait de tenter de la copier lors des auditions. "On cherche l'opposé!", prévient-il. La "Rachel" de Pologne n'est pas la même que celle joué en Angleterre, au Canada ou aux Etats-Unis. 

"Dans le film, Whitney Houston ne jouait pas vraiment Rachel Marron, elle jouait presque Whitney Houston, explique-t-il. Nous, nous recherchons des femmes qui amènent leur propre personnalité qu’on peut insérer dans ce personnage. D’un point de vue vocal, ce n'est évidemment pas une mauvaise chose de vouloir copier Whitney, mais nous les encourageons à faire valoir leur caractère. Nous ne faisons pas un spectacle hommage à Whitney Houston, mais le spectacle Bodyguard avec le rôle de Rachel Marron."

"Il n'y a pas pire comme situation"

Impassible et concentrée devant les différentes interprétations proposées des tubes I Will Always Love You, Queen of The Night ou I Have Nothing, l'équipe du casting se montre bienveillante avec les candidates, malgré le stress et l'enjeu. Notamment Rabah Aliouane qui, s'il gère les castings de comédies musicales depuis dix ans, n'a pas oublié qu'il a aussi été de l'autre côté de la table par le passé. Un trait d'humour, un mouchoir... Il répond (voire anticipe) les besoins des candidates lors de ces quelques minutes où elles jouent une partie de leur avenir.

"Je sais dans quel état de stress sont les candidats, nous confie-t-il. J’ai été sur scène, j’ai passé des castings pendant des années et il n’y a pas pire comme situation. C’est comme si on passait des entretiens d’embauche toutes les semaines. Alors quand je vois un comédien en difficulté, je repense à ce que j’aurais aimé qu’on me dise pour aller mieux. "

L'objectif de Rabah Aliouane est simple: mettre les candidats dans les bonnes conditions pour qu'ils donnent le meilleur. Habitué de l'exercice, il sait que rien n'est jamais joué pour eux jusqu'au dernier jour de casting. "Je suis toujours prudent. Pour ce genre d'auditions, il faut être résistant, solide vocalement et psychologiquement. J'ai vu des personnes s'effondrer au fil des tours, car leur endurance n’est pas assez développée. C’est pour ça qu’on fait autant de tours de casting."

-
- © -

Des débats animés

Près de 3.000 personnes ont postulé pour participer à Bodyguard, Le Musical, qui réunira sur scène au total 35 artistes, chanteurs, comédiens, danseurs et musiciens. Mais le vivier de talents français est-il assez grand pour trouver les futures Rachel et Nicki du spectacle, deux rôles particulièrement exigeants et ancrés dans la "culture musicale anglo-saxonne"? En assistant aux performances des dernières candidates de ces demi-finales, le doute n'est pas vraiment permis et les frissons ne sont pas loin quand les tubes résonnent dans la salle. Chacune en interprétera deux, trois ou quatre selon les envies de l'équipe de casting qui, devant chaque candidate, ne laisse rien paraître de ce qu'elle pense de chaque passage.

Que ce soit pour le rôle de la chanteuse pop Rachel Marron ou celui du garde du corps Frank Farmer, les équipes de la comédie musicale ne cherchent pas des "noms", mais des "talents". "Ce qui nous intéresse, c'est trouver la bonne personne pour le personnage. Un nom n'amène pas le personnage. Commercialement, ça peut être intéressant. Mais par expérience, je sais que ça ne marche pas", révèle le directeur de casting.

Après le passage de la dernière candidate du jour, les débats reprendront entre les équipes française et anglaise pour savoir quelles seront les heureuses élues à revenir pour le dernier tour la semaine prochaine. Français et Anglais seront-ils sur la même longueur d'onde jusqu'au bout? Les deux parties acquiescent en souriant. "Les débats sont animés, on peut avoir des avis qui divergent, mais on n'est jamais dans le conflit," assure Rabah Aliouane. Les rôles seront annoncés officiellement dans quelques semaines. En attentant, le secret sera bien... gardé. 

information - bodyguard, le musical

La comédie musicale adaptée du film culte se jouera au Palais des Sports de Paris à partir de février 2018 puis en tournée dans toute la France. La billetterie est ouverte depuis le 21 mars. Les places peuvent être réservées sur le site http://the-bodyguard.fr