BFMTV

Coronavirus: cette fan de Matt Pokora qui doit assister à 20 concerts veut sauver sa tournée

Les annulations d'événements culturels se multiplient pour éviter les contaminations. Cyndie, qui a dépensé plus de 3.000 euros pour assister à 20 dates du Pyramide Tour de Matt Pokora, se mobilise sur Twitter.

Cyndie, jeune fan de Matt Pokora de 18 ans, est dans l'attente. Cette originaire de Nîmes doit assister à 20 concerts du Pyramide Tour, la tournée du chanteur. Mais elle ignore si ces shows qui devaient démarrer le 6 mars auront lieu, en raison de la propagation du coronavirus. La jeune femme lance une mobilisation; ce week-end, elle a créé le hashtag #OnSauveLePyramideTour sur Twitter, qui s'est retrouvé parmi les mots-clés les plus utilisés. 

Samedi, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné seraient annulés, afin d'éviter les contaminations et endiguer l'épidémie. Quelques dates de Matt Pokora, comme celle du Galaxie d'Amnéville (le 6 mars) ou de l'AccorHotels Arena de Paris (le 14) ont déjà été officiellement annulées. Pour les autres, l'incertitude demeure. 

3.000 euros de dépenses

Pour Cyndie, les pertes se compteraient en milliers d'euros; entre les billets, les transports et les hôtels, elle en a dépensé plus de 3.000. Elle fait part à BFMTV de son inquiétude et de son agacement:

"Je suis dans l'incompréhension. J'ai six dates au mois de mars qui vont être potentiellement annulées et je trouve ça aberrant, parce que tous mes trains sont payés, tous mes hôtels sont payés. Je me retrouve dans une impasse puisque je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas si je pourrai être remboursée."

Elle s'inquiète également pour son idole: "La scène c'est quelque chose qu'il aime faire, qui le passionne, et lui aussi se retrouve pénalisé pour un virus qui ne touche que 0,001% de la population (sic)", estime-t-elle. 

Matt Pokora et son équipe n'ont pas annoncé de dates de report. Gims, de son côté, a reporté l'intégralité de son Décennie Tour au printemps et à l'été prochain. 

Lorène de Susbielle et Philippe Dufreigne, avec Benjamin Pierret