BFMTV

C.L.I.T. - Saint-Valentin: la parodie du morceau d'Orelsan, de nouveau accessible sur Youtube

-

- - -

Les deux féministes Sarah Constantin et Elvire Duvelle-Charles ont vu leur clip C.L.I.T - Saint-Valentin, pastiche d'une chanson polémique d'Orelsan, être supprimé de Youtube, puis de nouveau en ligne.

Elles voulaient montrer la violence dite aux femmes dans certains morceaux de rap. Elles ont au moins pu montrer une certaine inégalité de traitement sur Youtube. Le 8 mars dernier, la journaliste Sarah Constantin et la Femen Elvire Duvelle-Charles mettent en ligne un clip, C.L.I.T. Saint-Valentin, pastiche d'un morceau du rappeur Orelsan en 2006, Saint-Valentin. Une "chanson droit de réponse à Orelsan et tous les rappeurs sexistes", comme elles l'expliquent. 

"Tu vas te faire Jacqueline Sauvager"

Les deux jeunes femmes y reprennent l'air et les codes de la chanson, féminisant seulement les paroles. "Suce ma bite" devenant "suce mon clit'" et "tu vas te faire Marie Trintigner" étant remplacé par "tu vas te faire Jacqueline Sauvager", etc. Pour rappel, Marie Trintignant est morte en 2003 sous les coups de son compagnon Bertrand Cantat. Et Jacqueline Sauvage a abattu en 2012, son mari qui la battait depuis 47 ans, de trois coups de fusil dans le dos. 

"C'est important que tous ces rappeurs se rendent compte de ce qu'ils nous envoient dans les oreilles", souligne Sarah Constantin au micro du Mouv'. 

Relayée sur les réseaux sociaux, la vidéo atteint rapidement 80.000 vues. Soutenues par des personnalités comme la journaliste Audrey Pulvar, les deux féministes sont également la cible de commentaires peu amènes, qu'elles relaient sur Twitter. Du style: "Elles sont tellement pute que leurs puterie (sic) les empêche de réfléchir". Youtube finit pourtant par supprimer la vidéo, pour cause de "contenu sexuellement explicite".

"Plus choquante qu'un appel au jihad"

"La liberté d'expression serait-elle réservée aux hommes?", se demande Sarah Constantin sur Twitter. Pointant que le clip d'Orelsan est, lui, toujours en ligne, "que l'apparition de seins est autorisée par Youtube et que nos paroles ne sont que pur plagiat de celles d'Orelsan", elles constatent que "visiblement" leur vidéo "est plus choquante qu'un appel au djihad ou une exécution de l'Etat Islamique. La liberté de création serait-elle sexiste?".

Finalement remis en ligne par Youtube jeudi après-midi, le clip est désormais interdit aux mineurs. "Nos tétons plus subversifs que ceux de Rihanna dans le clip Work?", s'interroge Sarah Constantin.

Elvire Duvelle-Charles et Sarah Constantin ont lancé sur Change.org une pétition pour demander à Youtube de donner libre accès à tout le monde à leur clip. "Nous demandons à Youtube de remettre notre vidéo en accès libre, et sans restriction d'âge. De ne pas censurer les vidéos à caractère politique, militant, féministe sous prétexte qu'elles dérangent", précisent-elles sur change.org.

Le 18 janvier dernier, Orelsan a été relaxé par la cour d'appel de Versailles. Il était jugé pour injure et provocation à la violence envers les femmes dans plusieurs textes, dont la chanson Saint-Valentin. Les magistrats ont estimé que le rappeur n'avais "jamais revendiqué" publiquement "la légitimité des propos violents, provocateurs ou sexistes tenus par les personnages de ses textes qu'il qualifie lui-même de 'perdus d'avance'".

Il était poursuivi par cinq associations féministes: les Chiennes de garde, le Collectif féministe contre le viol, la Fédération nationale solidarité femmes, les Femmes solidaires et le Mouvement français pour le planning familial.

C'est en réaction à cette relaxe que Elvire Duvelle-Charles et Sarah Constantin ont eu envie de parodier le clip d'Orelsan.

https://twitter.com/Radegonde Magali Rangin Chef de service culture et people BFMTV