BFMTV

C'est quoi, la recette Madonna?

Madonna aux Grammy Awards, en 2003 et en 1990.

Madonna aux Grammy Awards, en 2003 et en 1990. - Jason Merritt - Bruce Glikas - Mark Robinson - AFP Montage BFMTV

Rebel Heart, le nouvel album de Madonna sort ce vendredi. Son treizième album en  30 ans de carrière. Quel est le secret de longévité de la reine de la pop?

Elle a été une icône, elle a montré ses seins et le reste, elle a choqué, elle a été blonde et parfois brune. Elle a même été mariée à Sean Penn. Madonna est-elle une "vieille chanteuse", comme l'a dit Marine Le Pen, ou une artiste qui ne cesse de se réinventer depuis les années 80? Un peu des deux. Elle est en tout cas la femme ayant écoulé le plus de disque dans l'histoire de la musique.

Rebel Heart, son treizième album, sort ce vendredi. Bon cru ou non, il fait parler. D'autant que Madonna a su assurer la promo, parfois à son corps défendant, comme la semaine dernière, lorsqu'elle est tombée sur la scène des Brit awards. Mais finalement, la recette Madonna, c'est quoi?

> De la provoc'

Le fond de commerce de Madonna, c'est depuis toujours la provocation. Qu'elle roule une pelle à Britney Spears, mime la masturbation dans la "Boîte à question" de Canal+ ou montre son cul et ses bonnes manières, dès qu'elle en a l'occasion- récemment aux Grammy Awards-, Madonna aime choquer.

On se souvient du clip porno chic de Justify My Love (1990), ou de celui d'Erotica (1992), ambiance bondage-cravache, bien avant Cinquante nuances de Grey. Le clip a d'ailleurs été censuré à l'époque. Rihanna peut aller se rhabiller et Lady Gaga laisser tomber les perruques platine, Madonna a déjà fait tout ça avant elles.

Ses concerts sont également émaillés de provocations de plus ou moins bon goût, à base de sexe, de religion et de politique: scène de crucifixion, croix gammée et moustache d'Hitler pour Marine Le Pen, arme factice dégainée sur scène peu après la tuerie d'Aurora...

> Des auteurs

Si Madonna sait capter l'air du temps, c'est qu'elle a le flair de s'entourer de musiciens de talent, à l'image un peu hype pour produire ses albums. De Lenny Kravitz dans les années 90 (Justify my love) à William Orbit ou Mirwais (Music en 2000 et American Life en 2003, Confessions on the dancefloor 2005), en passant par Justin Timberlake, Timbaland et Pharrell Williams (Hard Candy en 2008), Martin Solveig (MDNA en), Diplo, Avicii et Kanye West pour Rebel Heart. Björk lui a écrit Bedtime story en 1994.

Et puis au rythme d'un album tous les deux ou trois ans, elle n'a jamais quitté le devant de la scène. 

> Des looks 

Sans aller jusqu'à la méthode Bowie, qui a incarné au cours de sa longue carrière plusieurs personnages, Madonna n'a cessé de changer de looks. Dentelle et crucifix dans les années 80, époque Recherche Susan désespérément, bouclettes platines, sourcils épais et rouge à lèvre ultra rouge, période Who's that girl, seins pointus façonnés par Jean-Paul Gaultier, cheveux longs et bruns et look new age, dans Frozen, Nicoletta en tenue d'aérobic pour Hung Up.... A chaque album elle apparaît avec un nouveau look. Cheveux, maquillage, tenue, elle change tout. Et elle a beau avoir 56 ans, ressembler de plus en plus aux frères Bogdanov avec une voilette, Madonna sera toujours Madonna.

> Un sens de la com'

Madonna est son propre produit et le vend bien. A travers les époques, elle a toujours mis sa vie en scène, que ce soit avec le documentaire In bed with Madonna, le livre Sex et aujourd'hui les réseaux sociaux. Même si, sur les réseaux sociaux, ce n'est pas toujours très réussi, en témoigne son fil Instagram qui ressemble parfois à celui d'une ado qui voudrait attirer l'attention de ses parents: Madonna déguisée en Khaleesi, Madonna exhibant ses dessous de bras velus...

> De l'engagement

L'engagement est pour elle un devoir. "C'est mon rôle dans le monde, mon travail en tant qu'artiste, expliquait-elle récemment dans le Vogue italien. J'ai une voix et je dois l'utiliser". Voilà pourquoi elle n'hésite jamais à l'ouvrir. Que ce soit pour afficher son soutien à Charlie Hebdo, aux Pussy Riot ou aux homosexuels, défendre les enfants de Gaza, financer le Malawi- elle y a adopté deux enfants- donner son avis sur le climat qui règne en France. Elle se dit également prête à "tout sacrifier pour les droits de l'homme. A part [ses] enfants". 

Magali Rangin