BFMTV

Album de Johnny Hallyday: "Pardonne-moi, c'est une chanson qui a tout de suite plu à Laeticia"

Quelques heures après la sortie de l'ultime album de Johnny, Thierry Chassagne, président de Warner Music France, se penche sur l'histoire de la chanson Pardonne-moi.

Parmi les 10 morceaux de l'ultime album de Johnny Hallyday, Mon Pays c'est l'amour, sorti cette nuit, Pardonne-moi résonne tout particulièrement.

Un titre qui semble écrit pour Laeticia, son épouse. "Ca peut être pour ses fans aussi", assure Thierry Chassagne, PDG de Warner Music France invité ce vendredi matin sur BFMTV.

"C'est un titre qui a été écrit assez tôt, en fait par de jeunes auteurs-compositeurs (ndlr Yohann Mallory et Hervé le Sourd). Ca fait partie des titres qu'il a écoutés, qu'il a retenus quand on était au mois de mars à Los Angeles avec Maxim Nucci. C'est un des titres qu'il a adoré tout de suite. D'autant plus que Laeticia qui est très présente, c'est une chanson qui lui a tout de suite plu. D'ailleurs il l'a enregistrée tout de suite après. On lui a fait écouter les titres, c'était une maquette, il a dit 'Je veux les enregistrer', il a enregistré trois titres dans la foulée".

paroles de "pardonne-moi"

PARDONNE-MOI

Pardonne-moi, si les silences au fond de moi m’ont rendu sourd/Si les grands soirs ne valent rien quand vient le jour/J’aimerais t’aimer comme il se doit/Pardonne-moi si tu rêvais d’un autre moi, d’une autre vie/Comment pourrais-je tromper la mort quand elle sourit/Encore une fois, encore une nuit, pardonne-moi/Si je tombe, dis-moi qu'aurais-je dû faire de mieux/Pardonne-moi si le volcan au fond de moi ne s’éteint pas/Si la fureur des souvenirs ne s’éteint pas/Personne ne saura mieux que toi/Regarde-nous fermer les yeux face au miroir qui nous foudroie/Sauver l’amour, sauver l’envie une dernière fois/Si je tremble, si je n’ai plus peur des adieux/Si je tombe, dis-moi qu'aurais-je pu faire de mieux/Si le monde n’a de reflet que dans tes yeux/Et si je tombe… dis-moi qu’aurais-je pu faire de mieux/Si je tremble si je n’ai plus peur des adieux/Si le monde n’a de reflet que dans tes yeux/Serre-moi encore un peu

M. R.