BFMTV

Mort de Gaëlle Voiry, Miss France 1990: le conducteur était alcoolisé et a été placé en détention provisoire

Gaëlle Voiry dans "C'est mon choix" en 2017

Gaëlle Voiry dans "C'est mon choix" en 2017 - Capture d'écran YouTube

Une information judiciaire pour double homicide a été ouverte par le parquet de Thonon-les-Bains en raison du taux d'alcoolémie du chauffeur.

Le conducteur qui a mortellement percuté samedi Gaëlle Voiry, Miss France 1990, et l'un de ses amis a été placé en détention provisoire ce lundi dans la soirée, rapporte Le Dauphiné Libéré. Une information judiciaire pour double homicide a également été ouverte par le parquet de Thonon-les-Bains en raison du taux d'alcoolémie du chauffeur, estimé à 0,93g/L par litre de sang, et de "la dangerosité de sa conduite", précise le quotidien.

L'individu roulait en effet entre 100 et 150 km/h, soit une vitesse "bien supérieure aux 80 km/h réglementaires sur cette portion de la RD 1005 (où s'est déroulé l'incident, ndlr)." Selon le journal, le conducteur était connu de la police, qui l'avait contrôlé lors de quatre excès de vitesse.

"Le destin nous prive d’un magnifique sourire"

Plusieurs anciennes Miss ont rendu hommage à Gaëlle Voiry sur les réseaux sociaux. "Je suis très choquée, c'est un drame épouvantable", a réagi Sylvie Tellier, la présidente du comité Miss France, dans Le Parisien.

"Je suis si triste: le destin nous prive d’un magnifique sourire, celui de Gaëlle Voiry. Notre Miss France 1990 est allée rejoindre les anges", a écrit de son côté Nathalie Marquay.

Âgée de 50 ans, Gaëlle Voiry habitait Combloux, en Haute-Savoie, et était mère de trois enfants. Elle avait été élue Miss Aquitaine à 1989 et avait participé sans succès au concours Miss Univers après son sacre de Miss France.

Jérôme Lachasse