BFMTV

Michel Sardou évoque "l'invasion passive" des réfugiés

Michel Sardou en concert à Bercy en 2012

Michel Sardou en concert à Bercy en 2012 - Pierre Verdy/AFP

Le chanteur de 68 ans s'est exprimé sur la crise des réfugiés et assure que l'organisation État islamique a pour ambition "d'étouffer l'Europe".

Michel Sardou n'a pas signé la pétition lancée par certains artistes comme Marc Lavoine, Charlotte de Turckheim, Isabelle Adjani ou Carole Bouquet et dans laquelle ceux-ci affirmaient leur solidarité avec les milliers de réfugiés qui affluent aux portes de l'Europe.

Si le chanteur regrette de ne pas l'avoir fait, il ne reste malgré tout pas indifférent au sort des réfugiés qui fuient les combats armés. L'homme, qui use rarement de la langue de bois au cours de ses interviews, s'est exprimé il y a quelques jours sur le sujet.

"L'Etat islamique veut étouffer l'Europe, la foutre dans la merde"

L'interprète de La maladie d'amour et Je vole, a notamment pointé du doigt ce qui ressemble selon lui à "une invasion passive" comme le rapporte la journaliste Anne Fulda dans Le Figaro. Et pour l'artiste, la crise actuelle des réfugiés a une origine et un dessein tout trouvés.

Michel Sardou explique: "C'est calculé, je suis sûr que derrière, ces salauds de l'Etat islamique ont prévu de nous étouffer." Et de poursuivre: "S'ils n'avaient pas voulu qu'ils s'en aillent, ils les auraient massacrés mais ce qu'ils veulent c'est bien étouffer l'Europe, la foutre dans la merde."

Fabien Morin