BFMTV

Les YouTubeurs à suivre: Metamorphosia fx, la surdouée du maquillage passionnée par le gore

Trois maquillages de Julia Wunderlich

Trois maquillages de Julia Wunderlich - Capture d'écran Youtube - Metamorphosia fx

L'artiste maquilleuse allemande Julia Wunderlich partage ses impressionnantes créations dans de courtes vidéos sur les réseaux sociaux. Le résultat, terrifiant, est à s'y méprendre.

Halloween est terminé. Partout dans le monde, des enfants se régalent des bonbons réclamés en faisant du porte à porte et des fêtards se remettent de leur nuit d'excès. Julia Wunderlich, de son côté, va enfin pouvoir souffler: pour elle, l'entrée en novembre marque la fin du mois le plus chargé de l'année. 

Cette Berlinoise de 36 ans croule sous les demandes lorsque approche le 31 octobre. Un simple coup d'oeil à sa chaîne YouTube aux 8.000 abonnés, Metamorphosia fx, suffit à comprendre pourquoi. Cette magicienne du pinceau y publie les stupéfiantes transformations qu'elle réalise avec du maquillage. Âmes sensibles s’abstenir: hémoglobine, chair sanguinolente et squelettes sont omniprésents. 

C'est qui? 

Julia Wunderlich est une artiste maquilleuse indépendante spécialisée dans les effets spéciaux. Entre deux commandes de particuliers, elle s’installe devant sa caméra et s’adonne à sa passion en se prenant comme modèle. Son intérêt pour les cosmétiques a commencé lorsqu’elle était enfant, comme elle le raconte à BFMTV.com:

"J’ai vu The Rocky Horror Picture Show quand j’avais trois ans. J’étais fascinée par les maquillages et le fait que c’était des hommes qui les portaient, habillés comme des femmes", se souvient-elle. "Je voulais toujours faire quelque chose de différent des autres enfants quand arrivait le carnaval ou Halloween. Il y avait toujours cette touche sombre et extravagante."

Elle commence à publier ses transformations sur Instagram en 2016 (@metamorphosia_fx), afin de "montrer [s]on travail, car beaucoup d'entreprises et d'employeurs potentiels cherchent leurs artistes maquilleurs sur Instagram". Aujourd'hui, elle cumule 137.000 abonnés sur le réseau social et travaille pour "des entreprises, des groupes de musique, des particuliers, sur des photoshoots, dans des agences de cinéma et de marketing..."

Son goût pour l’horreur lui vient sans doute de ses inspirations: "J’aime les arts sombres. Des artistes comme Floria Sigismondi, David Bowie, Marilyn Manson ou David Lynch sont des modèles très importants pour moi. Le gore est venu en pratiquant avec des kits faits pour les effets spéciaux et le maquillage prosthétique. Je suis aussi très intéressée par l’aspect que l’on a sous la peau et l’anatomie humaine."

C’est quoi?

Un musée des horreurs: à grand renfort de faux sang, de lentilles de toutes les couleurs et de prothèses, Julia Wunderlich arrache sa peau pour dévoiler une chair à vif, se transforme en squelette, en robot, en zombie ou en mariée fantôme.

Elle joue également avec son maquillage pour produire des illusions d’optique saisissantes, dissimulant ses propres formes pour faire naître celles de ses personnages. Notamment lorsqu’elle se transforme en poupée et efface sa propre mâchoire.

Le spectateur en prend plein les yeux mais ne pourra pas reproduire les œuvres: sauf en de rares exceptions, Julia Wunderlich évite les tutoriels et présente simplement le résultat final. 

"Je n’ai simplement pas assez de temps pour montrer mon travail à chaque fois dans un tutoriel (ses maquillages lui prennent entre deux et douze heures, explique-t-elle), et parfois je n’en ai pas envie non plus. Je me dis que les gens qui regardent ce que je fais devraient être fascinés par le résultat et se demander comment j’ai fait pour réussir ce look."

Les internautes peu friands de gore y trouveront, eux aussi, leur compte. Lorsqu’elle ne se transforme pas en monstre, Julia Wunderlich devient star. À l’aide de son maquillage, elle calque des visages de célébrités sur le sien: Penelope Cruz, Charlize TheronMads Mikkelsen... 

Ce qu’il faut regarder

Difficile de déterminer quelle vidéo est la plus immanquable. Certains des maquillages pour lesquels elle utilise des prothèses de peau sont particulièrement impressionnants. On devine un long travail pour les maquillages qui lui font également transformer son buste, comme lorsqu’elle devient le monstre du film Les Sorcières adapté de Roald Dahl. Mais si on demande à Julia Wunderlich de quel maquillage elle est la plus fière, elle répond celui d’Angelina Jolie: "C’est celui qui a eu le plus de succès. Je l’ai vraiment réussi, et j’en ai fait un tutoriel."

Benjamin Pierret