BFMTV

Le rappeur Gradur en garde à vue, puis remis en liberté

Le rappeur Gradur dans le clip de "Illégal".

Le rappeur Gradur dans le clip de "Illégal". - Capture d'écran - Gradur Vevo

Le rappeur Gradur, brièvement placé en garde à vue lundi soir, a été remis en liberté mardi.

Le rappeur français Gradur a été placé en garde à vue lundi soir, puis remis en liberté mardi, après avoir été interpellé près de Roubaix en train de conduire un scooter sans plaque, a-t-on appris de source policière.

Originaire de Roubaix, Gradur fait l'objet d'une ordonnance pénale délictuelle du parquet de Lille, devant s'acquitter d'une amende de 200 euros, a-t-on précisé de même source.

Héroïne et argent liquide

Le rappeur, appartenant à la scène rap dite "hardcore", aux textes crus et aux instrumentations lourdes, a été interpellé lundi vers 19h00 à Hem, dans le Nord, comme l'a indiqué La Voix du Nord.

De source policière, on indique qu'il était en possession lors de son interpellation de 4000 euros en liquide et d'une petite dose d'héroïne, inférieure à 1 g, dont il aurait tenté de se débarrasser.

la rédaction avec AFP