BFMTV

L'étrange vidéo de Kevin Spacey dépasse les 4 millions de vues en 24 heures

Kevin Spacey

Kevin Spacey - Capture d'écran YouTube - Kevin Spacey

Le message sibyllin publié sur YouTube par Kevin Spacey lundi a comptabilisé 4,5 millions de vues en 24 heures. Un chiffre qui approche des 6,5 millions ce mercredi.

Après le bannissement d'Hollywood, le succès numérique. L'étrange vidéo dans laquelle Kevin Spacey revient sur les accusations d'agressions sexuelles dont il fait l'objet, publiée lundi, a comptabilisé pas moins de 4,5 millions de vues en 24 heures selon le Hollywood Reporter. Ce mercredi, le chiffre est monté à 6,3 millions. 

L'acteur de 59 ans a créé la surprise avec cette vidéo, brisant le silence qu'il observait depuis octobre 2017 quand la première accusation à son encontre a été relayée. Depuis, de nombreuses voix sont sorties de l'anonymat pour accuser à leur tour la star de comportements déplacés, dans la foulée de l'affaire Weinstein et du mouvement #MeToo.

"Toute la vérité"

Dans Let Me Be Frank, Kevin Spacey s'adresse au public en plongeant son regard dans la caméra, comme le faisait Frank Underwood, son personnage dans House of Cards

"Si je n'ai pas payé pour les choses que nous savons tous les deux que j'ai faites, je ne vais certainement pas payer pour les choses que je n'ai pas faites", y explique-t-il notamment. Avant de laisser entendre que ses fans sauront bientôt "toute la vérité".

"Nous n'en avons pas fini, peu importe ce que les gens disent. Par ailleurs, je sais ce que vous voulez. Vous voulez mon retour", assure-t-il également. "Vous ne croiriez pas le pire sans preuves, si? Vous ne feriez pas de jugements hâtifs sans avoir des faits, si? L'avez-vous fait?"

Sous la menace d'une inculpation

Cette vidéo a été publiée alors que le Boston Post vient d'annoncer que l'acteur sera inculpé le 7 janvier pour agression sexuelle sur un adolescent en juillet 2016 près de Boston. Les médias britanniques avaient fait état d'une autre enquête suite à une plainte pour agression sexuelle contre Kevin Spacey à Londres, où l'acteur dirigea 11 ans durant le théâtre Old Vic. Mais à ce jour aucune inculpation formelle n'a été rapportée. 

La police de Los Angeles a aussi indiqué enquêter sur une autre plainte déposée en août contre l'acteur, après avoir clos un autre dossier dont les faits, qui remontent à 1992, étaient prescrits. L'acteur fait aussi l'objet de plaintes pour agressions sexuelles au civil.

D'icône à paria 

Depuis que le scandale a éclaté, Kevin Spacey a vu Hollywood lui tourner le dos. Netflix s'est séparé de lui et la sixième saison de House of Cards s'est faite sans son personnage. Ridley Scott, qui lui avait offert l'un des rôles principaux de Tout l'argent du monde, l'a remplacé au pied levé par l'acteur Christopher Plummer, retournant toutes les scènes dans lesquelles l'acteur oscarisé apparaissait. 

Benjamin Pierret avec AFP