BFMTV

Kim Kardashian reçoit une lettre d'excuses de l'un de ses agresseurs

Kim Kardashian à New York le 8 septembre 2017

Kim Kardashian à New York le 8 septembre 2017 - Dimitrios Kambouris - Getty Images North America - AFP

Dans une lettre écrite à la main et en français, le cerveau présumé de l'agression, Aomar Aït Khedache, explique à la star combien il regrette son geste.

Aomar Aït Khedache, l'un des agresseurs de Kim Kardashian à Paris, lui a écrit une lettre d'excuses. Selon le site américain TMZ, le cerveau présumé du braquage dont elle a été victime l'an dernier a envoyé un long mot écrit à la main et rédigé en français. Tout d'abord transmise au juge qui sera chargé de son procès, la lettre a ensuite été remise aux avocats de la star de télé-réalité, qui lui ont traduite.

"Après avoir observé votre émotion et réalisé les dommages psychologiques que je vous ai fait subir... J'ai décidé de vous écrire, mais non pour obtenir de vous une quelconque forme d'indulgence. Je viens à vous en tant qu'être humain, pour vous dire combien je regrette mon geste, combien j'ai été ému et touché de vous voir en larmes", peut-on lire, sûrement en référence aux extraits de L'incroyable famille Kardashian dans lesquels Kim évoque le cauchemar qu'elle a vécu.

"Je sympathise pleinement avec la douleur que vous endurez"

Dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016, cinq hommes, déguisés en policier, avaient braqué la femme de Kanye West dans son hôtel particulier situé dans le 8e arrondissement de Paris. Ils étaient repartis avec un butin estimé à 9 millions d'euros en bijoux. Les policiers ont remonté la trace des suspects à partir de l'ADN d'un homme laissé sur un lien ayant servi à la ligoter.

"Sachez que je sympathise pleinement avec la douleur que vous endurez, vos enfants, votre mari et vos proches. J'espère que cette lettre vous permettra d'oublier peu à peu le traumatisme subi par ma faute", ajoute, dans sa lettre, Aomar Aït Khedache.

Mais si l'homme souhaitait se racheter, il semblerait que cela soit peine perdue. TMZ rapporte que la lettre, en apparence touchante et sincère, n'a absolument pas convaincu sa destinataire. D'après le tabloïd américain, Kim Kardashian aurait trouvé les mots creux. Pour la star, ceci ne serait qu'un moyen pour son agresseur de paraître rongé par les remords, en vue de son procès.

Nawal Bonnefoy