BFMTV

Il est né, le royal bébé

Objets à l'effigie du "royal baby" (existe aussi en bleu).

Objets à l'effigie du "royal baby" (existe aussi en bleu). - -

Kate vient de donner naissance à son premier enfant, mettant fin aux spéculations multiples sur la royale progéniture. Le bébé, un garçon, est donc né le 22 juillet.

C'est un garçon. Kate, l'épouse du prince William, a accouché lundi à 16h24, heure de Londres (17h24 à Paris), d'un petit garçon. Le bébé, qui pèse 3,8 kg, et la mère vont bien. Le père, le prince William, qui a assisté à l'accouchement et doit passer la nuit à la maternité, a déclaré: "Nous ne pourrions pas être plus heureux".

Peu après l'annonce par communiqué, une voiture noire a quitté la maternité avec un agent chargé d'une missive, pour se rendre sous escorte policière jusqu'au palais de Buckingham, résidence londonienne de la reine.

Le prénom du bébé pourrait, lui, ne pas être dévoilé avant plusieurs jours: les Britanniques, décidément rompus à la patience en matière de royauté, avaient dû attendre une semaine avant de connaître celui de William et un mois pour celui de Charles.

Le Prince Charles "fou de joie"

La reine Elizabeth II, le Duc d'Edimbourg, le Prince de Galles, la Duchesse des Cornouailles, le Prince Harry et les deux familles ont été informés et sont ravis de la nouvelle.

"Ma femme et moi sont fous de joie à l'arrivée de mon premier petit-enfant. C'est un moment incroyablement spécial pour William et Catherine et nous sommes tellement ravis pour eux de cette naissance d'un petit garçon", a réagi le Prince Charles.

"C'est un moment important pour notre nation", a commenté le Premier ministre britannique David Cameron.

Kangourou tricoté

C’est en tout cas un enfant royal qui ne sera pas élevé par un bataillon de nurses, comme ont pu l’être Charles et William. Mais il paraît difficile que Kate puisse rompre avec la tradition royale en renonçant à avoir une nounou, au moins à temps partiel.

Enfin, bébé royal oblige, les heureux parents croulent déjà sous une tonne de cadeaux de plus ou moins bon goût, comme un kangourou tricoté par l'ex-Premier ministre australien.

C'est en tout cas une très bonne nouvelle pour le pays où la naissance royale, après le mariage royal et le jubilé de la reine, dope le business. L'industrie du souvenir y est en pleine effervescence, et c'est le moment où jamais de se procurer un de ces objets au kitsch assumé. God save the royal baby.

Magali Rangin et M.G. avec AFP