BFMTV

Gérard Depardieu: "Je déteste les Restos du cœur, c'est une fumisterie terrible"

Gérard Depardieu -

Gérard Depardieu - - Valery Hache - AFP

L'acteur de 66 ans a fustigé la société française en critiquant avec virulence l'association caritative créée en 1985 par Coluche et le gouvernement.

Interviewé par Nice Matin dimanche dernier à l'occasion de la sortie de sa nouvelle autobiographie, Gérard Depardieu est resté fidèle à sa réputation.

Connu pour son franc-parler, l'acteur franco-russe n'a pas hésité à s'en prendre vivement aux Restos du cœur, lancés en 1985 par Coluche. "Moi, je déteste les Restos du cœur. Une fumisterie terrible", a-t-il déclaré avant d'ajouter: "Pas les Restos, tant mieux que ça existe. Mais on a un peu honte. Pas pour les gens qui ont faim, mais pour l'État qui devrait s'en occuper. Honte pour ceux qui gouvernent".

"Il y a des gens en costard-cravate et qui font les poubelles"

Une façon pour la star d'évoquer, en vérité, la classe politique française: "Tous ces hommes politiques sont grossiers. C'est grossier de vouloir faire le bien des autres quand on n'est pas honnête. Non, ça ne m'intéresse pas du tout". 

Gérard Depardieu en a enfin profité pour livrer sa sombre vision de la "vie moderne".

"Notre société est bourrée de mensonges et d'informations diluées, rediluées et re-rediluées. Une espèce de concept idiot où la vie n'a pas d'intérêt. Ce que je remarque aujourd'hui, c'est qu'il y a des gens qui sortent du bureau en costard-cravate et qui font les poubelles. À huit heures du soir, ils sont là, à récupérer une orange au Carrefour Market. C'est hallucinant la vie moderne".