BFMTV

François Xavier Demaison sur le couvre-feu: "On est un peu groggy, on va s'adapter"

Le comédien, à l'affiche de la pièce Par le bout du nez, raconte à BFMTV comment les théâtres vont s'adapter au couvre-feu.

Emmanuel Macron a annoncé mercredi l'instauration d'un couvre-feu en Île-de-France et dans huit autres métropoles de 21 heures à 6 heures, mis en place dès samedi. Les premiers concernés sont les restaurants, les cinémas mais aussi les théâtres, où les spectacles démarrent le plus souvent à partir de 20 heures ou de 21 heures.

"On va avancer les horaires"

François Xavier Demaison, acteur et producteur, joue depuis plusieurs semaines à 21 heures au Théâtre Antoine à Paris la pièce Par le bout du nez. "Un peu groggy" après les annonces du président de la République, le comédien l'assure sur notre antenne: le monde du spectacle vivant "va s'adapter" pour continuer d'exister.

"On va avancer les horaires à 19 heures en semaine et à 16 heures le week-end." "On va essayer" de sauver la programmation, ajoute François-Xavier Demaison. Selon lui, les Français ont besoin plus que jamais de culture et de se divertir.

"Les gens sont en sécurité au théâtre"

"Depuis septembre, on a vu que les gens reviennent au théâtre. Ils en avaient besoin. Pour nous, c'est un bonheur de pouvoir remonter sur scène. Je crois que c'est un bonheur pour les gens de partager ces moments. Je crois que plus que jamais les gens ont besoin d'aller au théâtre en ces temps difficiles. Nous espérons que ces nouveaux horaires vont permettre de sauver ce spectacle", explique l'acteur en rappelant que les mesures sanitaires ont été respectées. "Les gens sont en sécurité au théâtre."

Pour l’acteur et comédien Richard Berry, également interrogé par BFMTV hier soir, "aller au spectacle, c'est une façon d'être unis et de continuer de vivre".

Lui aussi jouera plus tôt: "On a décidé avec Jean-Marc Dumontet [le producteur de son spectacle Plaidoiries, NDLR] de se réinventer et de proposer aux spectateurs des représentations qui commenceront à 19 heures de façon à terminer à 20 heures 30. Et après on se dépêchera de rentrer chez soi."

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV