BFMTV

Familles mexicaines séparées: les stars se mobilisent

Arnold Schwarzenegger, Natalie Portman et George Clooney se sont tous trois investis dans la défense des familles mexicaines séparées après leur entrée illégale sur le territoire américain.

Arnold Schwarzenegger, Natalie Portman et George Clooney se sont tous trois investis dans la défense des familles mexicaines séparées après leur entrée illégale sur le territoire américain. - AFP - Montage BFMTV.com

Arnold Schwarzenegger, Kim Kardashian, George Clooney, Natalie Portman... Les stars américaines se mobilisent contre la politique de Donald Trump vis à vis des migrants mexicains.

Les protestations s'élèvent de toutes parts. Attaqué jusque dans son propre camp et sa propre famille pour sa politique à l'encontre des migrants mexicains illégaux, séparés de leurs enfants à la frontière, Donald Trump doit aussi faire face aux critiques des personnalités.

De nombreuses stars ont ainsi investi les plateaux télé ou les réseaux sociaux pour critiquer la politique du président américain. L'acteur d'origine autrichienne et ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a ainsi tweeté:

"En tant qu'immigré, je connais le pouvoir d'attraction de la grandeur de l'Amérique. En tant qu'ancien gouverneur d'un état frontalier (avec le Mexique, NDLR), je sais l'importance de sécuriser notre frontière et de réparer notre système d'immigration, absurdement en panne. En tant qu'Américain, je sais que les enfants ne devraient pas être des pions pendant que les soi-disant adultes décident".

George et Amal Clooney ont également apporté leur voix aux protestations, mais aussi leur argent. Ils ont ainsi fait un don de 100.000 dollars au Centre pour les droits des enfants migrants, par l'intermédiaire de la Fondation Clooney pour la justice.

"Nous ne pouvons changer la politique de cette administration, mais nous pouvons aider à se défendre ceux qui en sont victimes", a déclaré le couple dans un communiqué.

Une pratique "choquante, cruelle, traumatisante et inhumaine"

La star de téléréalité Kim Kardashian, dont le mari Kanye West est un fervent supporter de Donald Trump s'est exprimée sur le sujet. "Je trouve que c'est déchirant. Je trouve que c'est tellement triste", a-t-elle déclaré sur le plateau la chaîne américaine KTLA, ajoutant, "je ne sais pas ce que je ferais s'il s'agissait de mes enfants". Kim Kardashian, qui a récemment été reçue à la Maison Blanche pour plaider la cause d'Alice Johnson, une détenue emprisonnée à vie pour trafic de drogue, a cependant insisté sur son peu d'influence. "Si je pouvais faire quoi que ce soit, je le ferais, mais je n'ai aucun pouvoir", a-t-elle assuré.

L'actrice Natalie Portman a lancé une pétition contre la séparation des enfants migrants de leurs parents. Un site intitulé Familiesbelongtogether, permet non seulement de signer une pétition, mais aussi de participer à une grande manifestation contre la politique du gouvernement Trump, le 30 juin prochain à Washington.

"Cette pratique choquante, cruelle, traumatisante et inhumaine n’a pas de place dans notre pays. Elle doit prendre fin immédiatement, sans prendre ces enfants en otage pour faire passer d’autres mesures anti-immigration", a déclaré l'actrice dans un communiqué

D'autres enfin, comme l'actrice Kristen Bell ou le mannequin Olivia Munn ont reposté des messages de soutien sur leur compte Instagram. Comme cette phrase de Laura Bush, femme de l'ancien président américain George Bush, réclamant de cesser de séparer les parents et les enfants.

Olivia Munn commente: "L'ancienne First lady Laura Bush prouve que ce n'est pas une question de parti politique, c'est une question de droits de l'homme".

Magali Rangin