BFMTV

Enora Malagré, atteinte d'endométriose: "Je souffrais très souvent durant TPMP"

Enora Malagré sur Europe 1

Enora Malagré sur Europe 1 - Capture d'écran

Invitée ce mercredi au micro d'Europe 1, l'ancienne chroniqueuse de Touche pas à mon poste a évoqué sa maladie qui la fait souffrir "20 jours par mois".

Enora Malagré, qui a quitté l'émission Touche pas à mon poste en mai dernier, fera samedi son retour télévisé sur la chaîne Téva. D'ordinaire animatrice, elle endossera cette fois-ci le rôle de témoin, puisqu'elle y parlera de son combat contre l'endométriose

Invitée ce mercredi matin au micro d'Europe 1, l'ancienne chroniqueuse de Cyril Hanouna a évoqué cette maladie qui touche une femme sur dix, dont 4 millions de Françaises. Un mal encore méconnu, et dont elle souffre depuis l'âge de 30 ans.

"Pour faire très simple, ça se passe dans l'utérus (la plupart du temps mais pas que), ce sont des espèces de nodules ou de kystes qui déclenchent des douleurs absolument insupportables et qui malheureusement peuvent entraîner une grande infertilité", a expliqué Enora Malagré. "Ca m'est arrivé de faire des crises d'hystérie tant la douleur était ingérable, ou même de tomber dans les pommes, ce qui peut s'apparenter à une crise de bouffée délirante".

Des crises 20 jours par mois, avec lesquelles "il faut vivre"

Ses douleurs, justement, sont déjà intervenues en plein direct alors qu'elle officiait dans le talk-show de C8, TPMP.

"Oui, ça m'est arrivé souvent, beaucoup de fois.", a confié l'ancienne chroniqueuse, précisant être "à un stade très avancé" de la maladie qui la fait souffrir "environ 20 jours par mois". 

"Quasiment tous les jours, j'ai une mini-crise ou une grosse crise, et donc il faut vivre avec ça", a-t-elle ajouté. Difficile pour elle, parfois, de leur faire comprendre à son entourage, comme l'a souvent été sur le plateau de Touche pas à mon poste

"J'étais en crise, sans pouvoir rien dire et surtout - je ne leur en veux pas du tout - en tentant de l'expliquer à mes camarades, malheureusement souvent masculins qui ne comprennent pas, n'arrivent pas à comprendre, et qui pensent que c'est douleurs de règles. Et bien non en fait, c'est une maladie. Je souffrais pendant l'émission, très souvent". 

A l'instar d'Enora Malagré, plusieurs personnalités ont décidé de parler afin de sensibiliser le public à cette maladie encore mal connue. Parmi elles, l'actrice et productrice américaine Lena Dunham, qui a subi une hystérectomie, ou encore la star de Star Wars Daisy Ridley, qui a été diagnostiquée à l'âge de 15 ans. 

En France, la comédienne Laetitia Milot, qui a subi une intervention chirurgicale pour combattre l'endométriose dont elle souffre depuis dix ans, a annoncé en novembre dernier avoir réussi à tomber enceinte, malgré la maladie.

N.B.