BFMTV

Elisa Tovati: sa crise de nerfs était en fait filmée pour les besoins d'un clip

Elisa Tovati au festival de Cannes en mai 2015

Elisa Tovati au festival de Cannes en mai 2015 - Charly Triballeau - AFP

La chanteuse s'explique au Parisien sur la vidéo de son accès de nervosité dans un restaurant. Elle se défend d'avoir voulu faire un "coup de com'".

Ces images agitent les réseaux sociaux depuis jeudi: Elisa Tovati, en pleine crise de nerfs, saccage le restaurant parisien Shirvan. Deux jours après l'apparition de cet extrait sur le Web, la chanteuse prend la parole dans les colonnes du Parisien. Elle explique que ces images ont été tournées pour son nouveau clip, La Machine, dévoilé ce samedi. Et assure que la vidéo apparue sur internet a été captée et volée par un figurant.

"Dénoncer la brutalité"

Sur ces images, que l'on sait maintenant jouées, Elisa Tovati s'emporte contre l'équipe de son label en apprenant que son single risque de lui être retiré au profit d'Angèle, plus jeune et plus dans le coup. C'est la thématique de La Machine, comme elle l'explique au quotidien:

"Je dénonce la brutalité avec laquelle les artistes sont parfois traités. Comme des produits de consommation. En ce moment, quand tu fais de la chanson française ou de la variété, que tu as dépassé les quarante ans, surtout une femme, les médias, les réseaux sociaux et parfois les maisons de disques te font comprendre que tu as dépassé la date de péremption."

"Je voulais que ce clip soit aussi violent que cette réalité, pour marquer les esprits", poursuit-elle. J'ai pété les plombs pour tous les artistes qui n'osent pas le faire."

"Un cri du coeur"

Celle qui cherchait aussi à casser son image de "girl next door, lisse et souriante", qui lui colle à la peau depuis son rôle de Chochana Boutboul dans La Vérité si je mens! 2, assure que l'extrait diffusé sur les réseaux sociaux n'aurait pas dû sortir: "J'avoue que l'ampleur que cela a pris me dépasse un peu et me bouleverse. Il y a des commentaires très violents. Cela montre une fois de plus que la sphère privée est plus aguicheuse que notre travail. Il était donc temps que je dévoile clip et dise la vérité. Que ce n'est pas un coup de com', mais un cri du cœur."

Le 10 juillet, veille de la sortie des images diffusée sur le Web, Elisa Tovati avait publié un selfie sur Instagram. "Demain rendez-vous important pour le choix de mon prochain single!!!", écrivait-elle, vêtue de la robe qu'elle porte sur la vidéo. Un rendez-vous qui, du coup, n'en était pas un. 

Benjamin Pierret