BFMTV

Dix petits nègres: Lââm demande au CSA de modifier le titre de la série de TF1, qu'elle juge raciste

La chanteuse Laam en janvier 2010 à Paris

La chanteuse Laam en janvier 2010 à Paris - Bertrand Langlois - AFP

Sur Twitter, la star des années 90-2000 s'est indignée du titre de la série de TF1 Dix Petits Nègres, adaptée du roman éponyme d'Agatha Christie.

C'est une Lââm révoltée qui, depuis quelques jours, s'exprime sur son compte Twitter. La chanteuse a appelé au boycott de de TMC, qui rediffuse cet été la série de TF1 Dix Petits Nègres. Un titre, tiré du roman d'Agatha Christie dont est adapté le feuilleton, qu'elle juge raciste. 

Dans une série de tweets, l'interprète de Les enfants de l'an 2000 a expliqué que "le mot nègre ne doit plus exister" et déploré de voir plusieurs internautes lui répondre que ce n'était pas une insulte.

"Les jeunes ignorants, allez regardez les Ch'tis, les Marseillais et les Anges, et venez pas m'emmerder chez moi, le mot nègre c'est raciste", a-t-elle lancé, en colère. "J'suis énervée dégoûtée des vieilles mentalités en France (...) et surtout de l'ignorance de certains jeunes", a-t-elle ajouté plus tard.

Que fait le CSA?

Bien décidée à faire bouger les choses, Lââm a ensuite pointé du doigt le CSA, qui "bloque pour Hanouna mais pas pour tout le monde" (l'émission TPMP a reçu, la semaine dernière, une amende de 3 millions d'euros de la part du gendarme de l'audiovisuel à la suite d'une séquence polémique). La chanteuse a également interpellé l'autorité publique, lui demandant de changer le nom de la série.

L'artiste a ensuite proposé une solution à TF1, celle de "changer le titre comme les Anglais", qui ont utilisé un titre alternatif de l'oeuvre, And Then There Were None.

Accusée par plusieurs internautes de chercher à faire le buzz pour regagner en popularité, Lââm a répondu que si elle cherchait à attirer l'attention, elle aurait, tout simplement, pris la pose en string.

Nawal Bonnefoy