BFMTV

Dédicace polémique de Miss France: Sylvie Tellier assure qu'"aucun manquement n'a été constaté"

La directrice de la société Miss France revient sur la polémique provoquée par la dédicace de Miss France de ce week-end en Moselle, malgré la pandémie de coronavirus.

Miss France 2021 a-t-elle commis un impair en se rendant à une séance de dédicace, samedi après-midi dans un centre commercial de Moselle, malgré la pandémie de coronavirus? Pas selon Sylvie Tellier, qui réagit ce lundi à la polémique. La directrice de la société Miss France explique sur BFMTV que les personnes présentes ne se sont rapprochées que le temps de "quelques minutes":

"Il est important de s'excuser si certaines images ont choqué des gens, du personnel de santé. (...) Aucun manquement n'a été constaté samedi dans ce centre commercial. Il faut juste faire un petit peu attention à ce qu'on peut voir sur les réseaux sociaux. Effectivement, pendant quelques minutes, peut-être que (...) des gens se sont un peu trop rapprochés les uns des autres. Et encore une fois, c'est important de rappeler aux gens qu'il faut respecter cette distanciation sociale, ce qui nous permettra d'éviter la propagation du virus."

Sortie controversée

De nombreux internautes ont critiqué des images publiées sur les réseaux sociaux de la foule rassemblée autour d'Amandine Petit, Miss France 2021, alors que la Moselle fait partie des régions particulièrement touchées par la recrudescence des cas de coronavirus. Ce samedi-là marquait par ailleurs le premier jour de l'allongement du couvre-feu, qui démarre désormais dès 18 heures dans les régions concernées, dont la Moselle fait partie.

Christophe Arend, député LaREM de Moselle, a lui aussi réagi sur BFMTV: "Est-ce que c'est du bon sens, après neuf mois de restrictions, de sevrage de culture, de restaurants, d'animations, de proposer un 2 janvier, alors qu'on vient de resserrer un tour de vis avec un couvre-feu à 18 heures, d'organiser la venue de Miss France dans un centre commercial?", s'est-il interrogé.

"Tout avait été respecté"

Sylvie Tellier poursuit en assurant que Miss France "peut très bien continuer à aller au contact des Français": "On va la revoir dans des centres commerciaux. Pourquoi elle serait enfermée chez elle? (...) Les gens continuent à travailler en respectant, évidemment, ces gestes barrières." Et d'ajouter: "On ne va pas s'arrêter de vivre parce qu'il y a le Covid. Il ne faut pas créer d'événements, c'est pour ça qu'elle n'est pas encore rentrée en Normandie." Traditionnellement, Miss France commence son règne en retournant dans sa région d'origine.

En outre, la directrice de la société Miss France rappelle que toutes les mesures avaient été prises pour que cette séance de dédicace "se passe bien": "Tout avait été respecté, il y avait des agents de sécurité, une brigade de gendarmerie qui était présente, je crois qu'il y avait une personne par 8m2, les personnes étaient masquées, du gel a été distribué (...) D'ailleurs, Amandine était derrière un plexi." Elle ajoute qu'il y avait "plus de 150 mètres de file d'attente parce que les gens respectaient les distances de sécurité".

Elle plaide pour un règne aussi normal que possible pour sa nouvelle protégée: "Nous ne pouvons pas refuser toutes les invitations que reçoit Miss France. On ne l'a pas fait pour Clémence Botino (la précédente tenante du titre, ndlr)."

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV