BFMTV

Coronavirus: des théâtres aux salles de concerts, le monde de la culture est à l'arrêt

Concerts, spectacles de stand-up ou encore festivals, les annulations se multiplient. La propagation du coronavirus et les moyens mis en place pour l'enrayer portent un coup considérable au monde du divertissement.

"La Gaîté et ses fauteuils vides, ça ne s'est jamais passé dans l'histoire. On a toujours voulu jouer": Angélique Thomas Colla, directrice du théâtre de la Gaîté-Montparnasse, n'a jamais vu ça. Depuis qu'Édouard Philippe a annoncé l'interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes afin de lutter contre le coronavirus, elle a préféré fermer les portes de l'établissement: 

"On a des salariés fixes, on a les comédiens à payer, les régisseurs, les habilleuses... si on joue à moins de 100 personnes ont est obligés de perdre encore plus que si on était fermés", explique-t-elle sur notre antenne.

Les humoristes obligés d'annuler

Les annulations ou reports de spectacles, tout comme les fermetures de lieux de divertissement, se multiplient. Sur les réseaux sociaux, les humoristes directement concernés par cette mesure prennent la parole. 

"Je suis dégoûté", regrette notamment Max Boublil. "J'avais envie de kiffer encore avec vous, de vous faire rire, d'avoir plein de gens qui venaient me voir dans les salles..."

Même sentiment pour François-Xavier Demaison: "Divorce Club c'est reporté, la pièce c'est reporté aussi... plein de rendez vous avec vous dès que possible", assure-t-il dans une vidéo publiée sur Instagram. 

"Des milliers d'euros perdus"

C'est un coup de massue pour le secteur du divertissement, dont l'économie était déjà fragile. "La semaine prochaine, il y a une quinzaine de dates (prévues). Tout ça par en fumée", déplore Joseph Arragone, producteur de spectacles. "Ce sont des milliers et des milliers d'euros de chiffre d'affaires de perdus."

Même sentence pour les musées partout en France du Louvre au Mucem en passant par le musée d'Orsay: ils sont tous fermés jusqu'à nouvel ordre. Le Printemps de Bourges, l'un des plus grands festivals en France, a lui aussi décidé d'annuler son édition. Plus de 200.000 personnes y sont attendues chaque année. 

Charlotte Planet avec Benjamin Pierret