BFMTV

Concert à Lourdes et album spirituel: Natasha St-Pier se confie sur son rapport à la religion

Natasha St-Pier en octobre 2018

Natasha St-Pier en octobre 2018 - FRANCOIS GUILLOT - AFP

L'artiste canadienne, qui a donné jeudi soir un concert à Lourdes à l'occasion de l'Assomption, n'est pas du genre à aller "à la messe tous les dimanches", et préfère "interagir avec les gens".

"J'exprime ma foi à travers ma musique, mais aussi par des choix de vie". Natasha St-Pier, qui a sorti ce vendredi un nouvel album emprunt de spiritualité intitulé Croire, se confie dans un entretien au Parisien sur son rapport à la religion catholique.

Arrière-arrière-arrière petite-cousine de Pie X (qui fût pape de 1903 à 1914), la chanteuse canadienne y raconte notamment avoir grandi "dans une famille catho qui allait à la messe" et avoir éduqué la religion à l'école.

"J'ai fait tous les sacrements, même la confirmation. Même quand j'étais adolescente, j'ai toujours gardé une forme de spiritualité, je ne me suis jamais considérée uniquement comme un être de chair et d'os. Comme la religion n'a jamais été quelque chose d'obligatoire imposé par ma famille, il n'y a pas eu de révolte chez moi", explique-t-elle.

"Une manière de vivre"

L'artiste, qui a donné jeudi soir un concert à Lourdes à l'occasion de l'Assomption, n'est pas du genre à aller "à la messe tous les dimanches". Elle préfère "interagir avec les gens".

"La spiritualité, ce n'est pas un truc qu'on pratique comme un cours de gym une fois par semaine, c'est une manière de vivre, avec de la générosité, de la bonté, de l'ouverture aux autres", selon Natasha St-Pier, qui dit ne pas être allée se confesser "depuis longtemps".

Natasha St-Pier explique à nos confrères que ses croyances l'ont aidée pour faire face à la maladie de son fils - les médecins lui avaient annoncé, à cinq mois de grossesse, que son futur enfant souffrait d'une malformation cardiaque et qu'il allait devoir subir une opération chirurgicale à coeur ouvert.

"J'avais une grande confiance envers le médecin qui l'opérait. Mais c'est un homme, et comme tous les hommes, il peut faire des erreurs. J'avais besoin de croire en quelque chose de plus fort. J'ai prié", rappo

Favorable à l'ordination d'hommes mariés parce qu'il faut "savoir vivre avec son époque", la chanteuse ne cache pas son admiration pour le pape François. "Il bouscule les codes, mais pas les dogmes, c'est ça qui est beau".

Nawal Bonnefoy