BFMTV

Natasha St-Pier, devenue prof de yoga, se confie sur sa nouvelle vie

Natasha St-Pier en 2006

Natasha St-Pier en 2006 - GERARD JULIEN - AFP

La chanteuse canadienne a fait l'objet d'un reportage dans l'émission 20h30 le samedi sur France 2. Elle y raconte sa nouvelle vie.

Dépassée par son succès, Natasha St-Pier, qui a vendu plus de 2 millions de disques à travers le monde, a décidé de faire une pause dans sa carrière, débutée à 17 ans. La chanteuse s'est confiée sur sa nouvelle vie dans un documentaire diffusé samedi soir sur France 2.

C'est dans les Landes que l'artiste canadienne vit désormais. Loin des tapis rouges, de la scène et des paillettes, à 38 ans, Natasha St-Pier s'est reconvertie: elle est désormais prof de yoga, et chante dans des églises.

"J'ai connu des énormes succès, et je frôlais ce moment où on peut prendre les choses pour acquises. Je frôlais ce moment où on peut trouver normales des choses qui ne sont pas normales", a raconté l'interprète au micro de 20h30 Le samedi. "On m'imposait des vêtements, on m'imposait une couleur de cheveux, on m'imposait une coupe de cheveux, que j'aimais pas".

Une carrière qu'elle traversait "sans la vivre"

"Quand t'as dix-neuf ans, que t'as juste envie de grandir, d'être toi, alors que tu te découvres toi-même... c'est tellement énorme", a ajouté la chanteuse. Natasha St-Pier se dit d'ailleurs incapable d'évoquer ce qui la rend la plus fière dans sa carrière musicale, assurant "ne pas l'avoir vécue". "J'étais dedans sans être dedans. Je la traversais sans la vivre", a-t-elle expliqué.

Pour se recentrer, Natasha St-Pier a alors décidé il y a quelques années de quitter Paris, pour mieux "se retrouver" dans la nature. Un déclic qu'elle a eu à une période difficile qui, selon elle, la rendue "plus humaine, moins machine". "Mon fils est né en 2015, et à cinq mois de grossesse j'ai appris qu'il avait une malformation et qu'il allait devoir subir une opération chirurgicale à coeur ouvert", a-t-elle confié. 

Aujourd'hui, Natasha St-Pier chante toujours, mais dans les églises. La raison? Elle ne veut plus chanter "pour vendre des disques", et veut avant tout chanter des choses "qui ont du sens". 

"Je me sens plus utile qu'avant. Avant, j'avais l'impression de faire un métier un peu futile. Je ne donnais pas assez pour que ça me nourrisse moi. C'est très égoïste quelque part, mais c'est ça quand même", a-t-elle conclu.
Nawal Bonnefoy